^

Politique

De nombreuses affaires qui l’éclaboussent

« Sarko au cachot ! » Retour sur les casseroles de l’ancien président

C’est la première fois qu’il finit en garde-à-vue, mais ce n’est pas la première fois que Nicolas Sarkozy est mis en cause dans une affaire. Petit retour sur ses casseroles.

Crédits : AFP

L’ancien président Nicolas Sarkozy était en garde-à-vue à Nanterre cette semaine, en raison de l’enquête sur le financement libyen de sa campagne de 2007 à laquelle aurait participé la dictature dirigée par Muhammar Kadhafi. Il s’en était suivi, dans l’intervalle entre l’élection de Sarkozy et le printemps arabe, un rapprochement diplomatique entre la France et la Libye.

Afin d’éviter les confusions, il faut replacer ce nouvel épisode du feuilleton des aventures judiciaires de Nicolas Sarkozy dans son ensemble. En effet, il a été impliqué, à divers degrés dans une dizaine d’affaires sans jamais être condamné. Ces implications varient en degrés allant du statut de témoin assisté à celui de mis-en-examen. Mais il a tout de même était mis en examen à trois reprises. Rien de moins…

Sans surprise, ces différentes affaires concernent pour la plupart des affaires financières ou relatives à des trafics d’influence. En particulier, on peut parler du dépassement du budget pour ses comptes de campagnes de 2012 (qui avait été résolu en lançant une contribution nationale). On pourrait aussi citer l’affaire des rétro-commissions sur le contrat de vente d’hélicoptères au Kazakhstan.

Bien que le cas de Nicolas Sarkozy, ancien président, soit extrême, il montre la façon dont les hommes et femmes politiques professionnels peuvent utiliser leur position. Les diverses formes de détournement de fond pour s’enrichir ou le trafic d’influence, qui consiste à obtenir des faveurs pour ses amis, sont des effets directs de l’organisation politique.

Il faut aussi noter que malgré les nombreuses mises en examen et les implications dans de nombreuses affaires, Nicolas Sarkozy en ressort systématiquement innocenté. Comme l’a fait remarquer Philippe Poutou pendant la campagne présidentielle, il existe comme deux systèmes de justice : l’un pour les politiques et les patrons et l’autre…. Pour les autres.

Il semble donc assez peu probable que l’ancien président soit condamné et s’il est condamnée que sa peine soit appliquée, à l’instar de Jérôme Cahuzac… qui n’est toujours pas en prison.




Mots-clés

corruption   /    Les Républicains   /    Nicolas Sarkozy   /    Politique