Culture et Sport

Tribune libre

Squat culturel dans les anciens locaux du cinéma Le Royal à Montpellier

Publié le 30 juin 2016

Le cinéma Le Royal, à Montpellier, à deux pas de la place de la Comédie, était dans ma jeunesse une alternative moins chère aux grands multiplexes de chaîne du centre ville. Il permettait au bourrin boutonneux que j’étais de voir à prix raisonnable et en 2D (la 3D me fait mal au crâne) les blockbusters débiles qui faisaient la joie par le repos de mes neurones. Ce cinéma a malheureusement fait faillite, et a dû fermer suite aux inondations d’octobre 2014, pour ne plus rouvrir.

Correspondant

Les locaux, destinés à être détruits pour faire place à des logements, ont dernièrement repris vie. Un groupe d’indépendant-e-s a en effet investi le lieu, dans l’idée d’en faire un centre culturel alternatif. L’espace disponible permet en effet de mettre en place des représentations théâtrales ou des diffusions de films assez facilement. Les porteurs-ses du projet ont ainsi décidé d’occuper les lieux de manière permanente et de prendre contact avec les voisins, afin de se faire (re)connaître, et de faire du Royal un lieu de rencontres ouvert à toutes et tous. Pendant longtemps, les occupant-e-s ont compté sur leur ouverture discrète aux habitants du quartier pour obtenir leur soutien et se sont faits les plus petit-e-s possible pour ne pas éveiller prématurément l’attention des autorités.

De fait, leur seul geste officiel aura été, pour certain-e-s, de se déclarer auprès d’un certain nombre d’officines (leurs opérateurs téléphoniques notamment), comme habitant dans l’ancien cinéma. C’est le cas de mon ami Bastien, au nom duquel je poste cet appel à l’aide et aux contributions. Les occupant-e-s sont de plus en plus proches d’atteindre leur but, mais ont eu à déplorer des intrusions ces derniers jours. Certain-e-s, dont Bastien, pensent que cela laisse présager d’une prochaine intervention policière, ou du moins d’une prise d’action légale à venir.

Les occupant-e-s du Royal ont donc besoin de soutiens, autant de la part de gens qui peuvent les aider à tenir les locaux (surveillance, mais aussi nettoyage, entretien), mais aussi de gens capables de les utiliser et de les faire vivre (troupes de théâtre, musiciens peut-être). Nous comptons sur vous.

Communiqué des occupant-e-s le 28 juin :

Le Royal s’emballe !!!

Bonne nouvelle ! Depuis quelques semaines et dans la plus grande discrétion, le cinéma « le Royal », véritable fanion de l’histoire culturelle montpelliéraine, a réouvert ses portes de service, en attendant de refaire son entrée en fanfares sur l’espace public et fantasmatique.

Ce jour est arrivé : les portiers (pardon ! Les huissiers) sont passés ce matin, c’est donc notre jour de coming out. Occuper un monument d’une telle prestance, c’est redorer un peu le portrait tant éraflé de notre créativité, c’est remettre de la jubilation là où nos angoisses de survie et les montagnes de démarches administratives s’acharnent comme un roundup du ciboulot.

L’espace culturel de Montpellier s’étiole en bouillie, entre le marteau idéologique du buisnessmaire et l’enclume de la misère. Révolte contre la misère : se réapproprier les espaces, la mémoire, les envies.

Et nous avons très envie de faire la fête, avant que les bourreaux bleu baston nous bourrent la bidoche à coup de gourdins high-tech...

Rendez-vous ce soir, mardi 28 juin, 20h, au cinéma le Royal, pour un moment royal et jovial ! Apportez vos instruments de musique et de révolte, vos carburants alimentaires ou éthyliques, vos imaginaires débordants et rigolards, vos colères pétaradantes comme un bouquet d’étincelles.