^

Société

Répression

Suisse. Une femme de 86 arrêtée par la police pour avoir fait un tag

En Suisse, Louise Schneider, une militante antimilitariste de 86 ans a été arrêtée par la police. Elle avait simplement graffé une inscription sur un mur : « L'argent pour les armes tue ».

C’est une histoire qui pourrait paraitre amusante mais qui montre en réalité l’intensité de la répression qui s’abat sur celles et ceux qui se mobilisent pour défendre leur cause. Louise Schneider, 86 ans, militante pacifiste, s’est ainsi fait arrêter pour un simple tag. Membre du GSsA (Groupe pour une Suisse sans armée), elle milite pour que les institutions publiques arrêtent de financer l’industrie militaire. Avec son groupe, ceux-ci ont lancé une initiative populaire, qui si elle atteint 100.000 signatures, sera soumise au référendum, comme le prévoit la loi suisse.

C’est le sens du tag réalisé par Louise Schneider sur le mur de la Banque Nationale Suisse (BNS). En effet, en 2015, la BNS a investi 600 millions de francs suisse (560 millions d’euros) dans au moins 14 entreprises productrices d’armement atomique. Une réalité sur laquelle celle-ci souhaitait attirer l’intention en inscrivant à la bombe « L’argent pour les armes tue » sur un mur de la banque. A priori, rien de très méchant et une cause juste, mais la police ne l’a pas entendu de cette oreille et l’a immédiatement embarqué, comme une criminelle. A l’heure actuelle, on ne connait pas la situation de Mme Schneider, et notamment si des poursuites seront engagées ou non.




Mots-clés

Répression   /    Société