^

Société

Vous avez dit humour ?

TPMP. La société de production de Cyril Hanouna porte plainte contre une association de lutte contre l’homophobie

H2O, société de production de « Touche pas à mon poste », porte plainte contre Nicolas Noguier (président de l’association le Refuge - venant en aide aux jeunes homosexuels rejetés par leur famille) pour diffamation. À cette plainte s’ajoutent deux autres contre X pour « dénonciation calomnieuse » et « diffamation ». Face aux nombreuses répercussions qui ont suivi la diffusion du "sketch" (déferlante d'articles, boycott d’annonceurs, etc …) la société tente de rétablir son image et d’assurer la continuité de son émission la plus rentable en portant plainte. Ce afin de décrédibiliser les attaques et défendre Cyril Hanouna qui est la clé du succès de la chaine.

H2O, société de production de « Touche pas à mon poste », porte plainte contre Nicolas Noguier (président de l’association le Refuge - venant en aide aux jeunes homosexuels rejetés par leur famille) pour diffamation. À cette plainte s’ajoutent deux autres contre X pour « dénonciation calomnieuse » et « diffamation ». Face aux nombreuses répercussions qui ont suivi la diffusion du "sketch" (déferlante d’articles, boycott d’annonceurs, etc …) la société tente de rétablir son image et d’assurer la continuité de son émission la plus rentable en portant plainte. Ce afin de décrédibiliser les attaques et défendre Cyril Hanouna qui est la clé du succès de la chaine.

La plainte pour diffamation avec constitution de partie civile déposée contre Nicolas Noguier vise, selon la chaine, à « établir la vérité » sur l’existence de la victime du sketch, dans lequel l’animateur star de la chaine se faisait passer pour un homosexuel afin de piéger sa victime. Après les lamentables justifications d’une énième séquence homophobe à la télévision (dont l’émission est plus que coutumière), l’affaire avait été relancée avec le témoignage d’un membre de l’association Le Refuge, indiquant avoir reçu un appel du jeune homme ayant été victime du « canular » et qui aurait été mis à la porte par ses parents.

L’avocat d’H2O affirme sur la base de « déclarations contradictoires » de membres de l’association que « le jeune homme prétendument rejeté par ses parents n’a jamais existé » … Peut-on pourtant nier l’existence de la personne piégée dans le « sketch » homophobe de l’animateur ? Est-il si difficile de croire que dans une société où l’homophobie permet de faire des records d’audimat, les conséquences de ce « canular » ne pourraient pas mener au rejet par ses parents de la victime de ce piège ? En agissant ainsi la société de production remet directement en cause le travail de l’association, qui est pourtant en mesure de témoigner du nombre de cas de personnes homosexuelles rejetées par leur famille et se retrouvant dans une situation de précarité d’autant plus difficile à dépasser que leur homosexualité sera également une source de discrimination supplémentaire dans leur recherche d’emploi et démarches pour trouver un logement.

La société attaque également le Refuge à propos d’un Tweet publié par le directeur général de l’association, Frédéric Gal. Celui-ci déclarait à la policeque la jeune victime du canular avait subi des pressions de la part de H20, qui aurait demandé au jeune homme de ne pas porter plainte mais de venir sur le plateau de l’émission. Déclaration qui pourrait empirer la situation de la société et qu’elle souhaite étouffer par la voie juridique.

Grâce à cette série de plaintes, il s’agit pour la société de production de limiter la casse, en continuant la stratégie d’inversion de culpabilité déjà entamée après le début de la polémique — la communication de la société a été en effet de mettre en avant « l’acharnement médiatique », la « haine, » et la « jalousie » dont l’animateur aurait été la cible — en portant plainte pour intimider et faire taire l’association le Refuge. Il s’agit d’imposer sa vérité en utilisant la force financière du groupe pour préserver ses intérêts financiers mis en danger par cette affaire. Non contents de banaliser l’homophobie à la télévision, les producteurs de Touche Pas à Mon Poste semblent bien décidés à plomber cette association de lutte contre l’homophobie. Décidément, l’humour homophobe de Cyril Hanouna est loin de nous faire rire.




Mots-clés

Hanouna   /    homophobie   /    Société