^

Notre classe

Acte 8 « pour commencer l’année »

Tarbes : un die-in géant en hommage aux Gilets Jaunes victimes de violences policières

« Macron assassin ». Couchés sur le sol, des photos des victimes dans les mains... Pour cet acte 8, quelques centaines de manifestants dénoncent les violences policières qui ont touché, depuis le début du mouvement, les Gilets Jaunes.

Crédits images : Instagram GiletsJaunes2018

Le 5 janvier marque l’acte VIII de la mobilisation des Gilets Jaunes. Après deux semaines de fêtes de fin d’année, durant lesquelles les manifestants n’ont pas totalement désertés, en dépit des évacuations policières de ronds-points, l’acte VIII pourrait bien marquer un retour des Gilets Jaunes dans les rues.

C’est tout du moins ce qu’il ressort, ce samedi, avec des appels à manifester dès le matin dans plusieurs villes de France (Paris, Lyon, Bordeaux, Colmar, Laon, Tarbes, Pau, Montpellier, Toulouse, Quimper, Montluçon, Rouen…) et des appels à se rassembler sur les places. Une manière de renvoyer à l’exécutif sa proposition de « rencontre citoyenne » qui n’a rien de très convainquant.

Pour cette première manifestation des Gilets Jaunes de l’année, l’accent est mis sur l’hommage aux victimes de la répression policière et pour dénoncer les atteintes à la liberté d’expression (droit de manifestation, d’expression, de presse…). L’arrestation du très médiatique Eric Drouet, un des leaders des Gilets Jaunes pour « organisation d’une manifestation sans déclaration préalable » a mis le feu aux poudres…

A Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, des centaines de personnes se sont rassemblées ce matin. L’objectif : dénoncer les violences policières et rendre hommage aux centaines de Gilets Jaunes victimes de violences.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Manifestation   /    Violences policières   /    Notre classe