^

Société

Violences policières

Témoignage. A Toulouse un tir de flashball brise le tibia d’un manifestant

Samedi dernier, lors de l'acte III de la mobilisation des Gilets jaunes, ardemment réprimée par les forces de police, de nombreux blessés, pour certains grièvement, ont été dénombrés du côté manifestants. Nous relayons ci-dessous le témoignage de Roméo, qui a essuyé un tir de flashball lui fracturant le tibia.

Samedi, à Toulouse j’ai essuyé un tir de flashball qui m’a ouvert et brisé le tibia gauche, entraînant 45 jours d’ITT. La manifestation échappait au contrôle de la police, la foule ne diminuait en rien, après 5h d’affrontements, la police a décidé de récupérer la place par la force, ils sont arrivés par derrière, là où j’étais, à l’opposé des barricades, des feux et des affrontements.

Je me suis mis à courir pour partir loin, mais une fois sorti de la place je me suis pris un flashball alors même que j’étais qu’avec des gens qui courraient pour partir, pas de chance.

Heureusement tiré au niveau du tibia, malheureusement tiré beaucoup trop proche : entre 10 et 15m, la condition légale d’emploi du LBD40 est de 10m, il m’a défoncé la jambe.

Ne vous inquiétez pas pour moi, je vais guérir et j’ai le moral.
Prenez soin de vous et surtout, pour tous les militants allez jusqu’au bout !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Toulouse   /    Violences policières   /    Société