^

Politique

Témoignage d'un jeune Réunionnais

Témoignage sur les gilets jaunes et la crise à la Réunion

Nous publions ici la tribune libre de Sergio, jeune réunionnais qui témoigne de la situation explosive actuelle de l'île.

La taxe sur le carburant n’a été, comme beaucoup le disent, que le déclencheur de ce mouvement ou, dirais-je, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase déjà plein d’amertume, de colère, d ’incompréhensions et de questions restées sans réponses. Les gens en ont eu marre d’être des vaches à lait, d’être considérés comme des chiffres à manipuler tandis qu’ils constatent que les plus riches de ce pays continuent à s’enrichir... Le malaise a laissé place à la colère du peuple qui ne demande que justice et qu’on l’écoute réellement.

La Réunion en crise

Ce malaise était si profond à la Réunion que ça a conduit à la situation qu’on connaît actuellement : nombreuses voitures et poubelles brûlées, commerces pillés, rationnement dans les quelques rares supermarchés envahis et ouverts que la matin, île à l’arrêt économiquement et affrontements violents avec les sbires envoyés par Sa Majesté. Les jeunes à l’origine de ces scènes ont même appelé à voter le FN (je l’ai vu en direct) et disent entre eux qu’ils n’ont que ce moyen pour se faire entendre et que les concitoyens comprendront... Tout cela n’a bien sûr rien à voir avec le mouvement des Gilets Jaunes qui se veut pacifiste et apolitique. C’est ce qui fait peur au gouvernement justement, qui ne cesse d’essayer de faire rimer les mots violences et anarchie avec Gilets Jaunes. Ils sont prêts au dialogue, disent-ils, « mais avec qui ? ». Au passage, même les maires ont dit après le discours du Premier Ministre que celui-ci était vide, sans fonds. Alors discuter pour discuter, pour dire « oui on vous entend mais ça ne changera pas ! » ne fait qu’attiser la colère de ceux qui n’en peuvent plus de ces guignols marionnettes des lobbies et des banques.

Des médias à la solde du gouvernement

Ces derniers jours ont aussi permis de constater la propagande et la censure faite par des médias toutous du gouvernement dans toute sa splendeur ! Sur France 3, j’étais outré, révolté en voyant qu’une journaliste de terrain a été coupée en direct alors qu ’elle opposait l’image pacifiste des manifestants à celle violente des CRS qui menaçaient d’amendes et les gazaient... Malheureusement, on n’en saura pas plus parce que c’était l’heure de la météo... A la Réunion, même la fameuse radio local FreeDom en est avec des censures d’appels téléphoniques ou des tentatives de diviser l’opinion publique sur facebook en essayant de tout amalgamer. Jeudi 22 novembre sur LCI, on a essayé de faire croire que le mouvement s’essoufflait et ne comptait plus que 5107 manifestants dans toute la France. TOUTE la France ! Oui j’ai bien écris 5 107 ! Alors qu’ils ne sont pas moins de 500 dans la seule ville du Port. Tout cela sans citer d’autres médias comme BFMTV où la partialité n’est pas un secret. Voilà qui va inciter les gens à aller vérifier l’information par eux-mêmes dorénavant, et arrêter de penser qu’on est informé parce qu’on a regardé le journal de 20h. Enfin, je l’espère ! D’autres se plaignent que certains de leurs commentaires ou publications sur facebook dénonçant le gouvernement et les bavures policières sont supprimées.

Les élus locaux dans toute leur splendeur

Alors que c’est la première fois que la Réunion connaît un couvre-feu (14 communes/24, de 21h à 6h jusqu’à dimanche matin, certains le vivent comme une injustice, d’autres comme une provocation), que les revendications et le ras-le-bol du peuple se font entendre aussi fortement et que la situation est plus que tendue, « au bord d’une guerre civile » entend-t-on, certains élus locaux, dont une certaine Nassimah Dindar, se complaisent dans le luxe de la fête organisée en marge du congrès des maires à Paris. Oui, une fête à la capitale payée par le contribuable pendant que l’île brûle, pendant que les Gilets Jaunes demandent que les élus jouent leurs rôles. C’est dire et constater à quel point ils s’en foutent, ne prenant même plus la peine de venir mentir à ceux qui les ont élus et payent. Espérons que nos concitoyens se souviendront de ça, qu’ils se souviendront aussi que c’est l’actuel président de Région , outre tout le bien que je pourrais dire de lui, qui a décidé d’augmenter les prix du carburant avec la taxe régional début d’année. La plupart des autres ne sont que dans la réaction, disent ce que l’on veut entendre, pendant que d’autres comme le maire de Saint Denis installent les décorations de Noël !

Répression

D’autres encore se murent dans leur silence quand on les interpelle comme c’est le cas de notre cher préfet, qui a d’ailleurs eu mauvaise presse après le fiasco de sa gestion de la crise cyclonique début 2018. On a donc un groupe de Gilets Jaunes qui, manifestant pacifiquement et légalement devant la préfecture et demandant à le rencontrer, se sont fait déloger à coups de boucliers et de bombes lacrymogènes... Il en est de même de cette situation révoltante sur des barrages filtrants, déclarés et sans débordements où ils débarquent dans le seul but de violenter la foule, en proclamant que « c’est interdit ici » (témoignage de proches, Route des Tamarins). Il est donc devenu interdit en France de manifester. Cette situation combinée au spectacle des médias et à l’arrivée de renforts militaires ne fait en réalité qu’attiser la violence des jeunes et décupler la détermination des Gilets Jaunes, qui scandent la démission de Macron à l’unisson.

Déconnectés de la réalité et méprisants

Sourire en coin et sourcils levés quand on lui parle de la situation ici, il affirme qu’il sera intraitable. Lui qui a bénéficié du tapis rouge lors de l’élection présidentielle, lui dont le discours était creux et le regard vide, lui qu’on a qualifié de jeune et de beau quand on ne savait pas répondre à la question « pourquoi allez-vous voter pour lui ? », comment a-t-il pu déclarer qu’il y a ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien ??? Il n’a pas dit des gens qui n’ont rien ou qui ne font rien mais bien des gens qui ne sont rien. J’avais déjà entendu bon nombre d’inepties venant des personnes de son espèce mais celle- là... Celle-là m’a fait vraiment mal, et j’ai ressenti un malaise tellement profond... Je n’imaginais pas qu’un être humain pouvait penser ça, pouvait le dire, et le dire comme ça en tant que président devant une foule dans une gare... Comment peut-on avoir de la vaisselle à des centaines de milliers d’euros, avec laquelle trois assiettes paieraient bien 5 mois de mon loyer, quand des gens peuvent cumuler jusqu’à trois travail pour s’en sortir (juste s’en sortir !) ou que d’autres crèvent de faim ou de froid ???!!! Comment peut-on dire qu’on en marre des contrôles fiscaux et que 5300 euros c’est trop mal payé, tellement mal que malgré les aides on en finit à manger des pâtes en fin de mois alors que des millions de français vivent sous le seuil de pauvreté ? Un vrai représentant devrait savoir ce que ça fait de vivre avec le SMIC !Tous ces pantins n’ont connu que l’opulence, si bien que leur représentant à eux avait également déclaré dans le temps qu’il comprenait la détresse des étudiants et que lui aussi a connu cette misère avec 1000 euros d’argent de poche... Dois-je en rire ou encore m’offusquer ? Je ne sais pas.

Scandales et mensonges

Ce que je sais, c’est que les différentes affaires qui sont tombées récemment tombent sous le sens et font écho à cette gronde générale. Que ce soit Carlos Ghosn avec ses quelques 45 000 euros par jour alors que beaucoup n’ont même pas ça sur un an ou les 144 000 euros de dons suspects perçus par le Parti des sourds et des aveugles, les gens commencent à voir le vrai visage de cette démocratie déguisée en oligarchie financière. N’en parlons pas des médias qui ne font qu’accentuer ce sentiment de privation de liberté. Et ce petit rigolo de mes deux croit qu’il restera à l’abri en privant les gens à petit feu de leurs libertés !

Ce que je sais aussi, outre cette manipulation qui ne prend même plus la peine de s’habiller et la provocation en tout cas bien ressentie à La Réunion, c’est que les mensonges continueront. C’est inhérent à la politique me dira-t-on ! Ce mensonge sur le fait que l’argent de cette taxe servira à la transition écologique par exemple. Obligé de compenser la suppression de l’ISF, il est tout simplement en train de prendre aux contribuables dont les plus précaires pour donner à ses amis. Obligés de se déplacer en voiture pour le travail, parfois sur de longues distances, c’est donc nous qui payons le chèque pour les plus riches. C’est simple, clair et scandaleux !!! A peine le quart de cet argent sera réellement injecté dans cette transition, autant dire rien. Mais certains sont tombés dans le piège et tentent de faire culpabiliser les français en disant qu’ils sont contre cette transition... Et si ils commençaient par arrêter de mentir et de voler et enfin taxer les gros là, ceux qui sont au « sommet » comme ils le disent si bien !

Quel autre gros mensonge que celui de la voiture électrique. Cette fameuse voiture qui ne pollue pas et qui représente l’avenir ! Certes, il n’émet pas mais c’est sans dire qu’il y a 40% de la pollution qui est due aux frottements du pneu sur la route et le freinage. Le problème n’est donc pas totalement résorbé sur le lieu de consommation. Quant au lieu de production, il est clair que la pollution est au rendez vous : extraction des matériaux, batteries essentiellement allemandes et chinoises (du charbon) de faibles autonomies et à la location, difficilement recyclables et course à la production mondiale qui entraînera une carence de ces matériaux d’ici 40 ans en moyenne etc etc. On a incité les gens à prendre du diesel à l’époque et maintenant on leur dit que c’est le grand méchant loup, qu’il faut tout arrêter ! De la même façon, après avoir déboursé au moins 20 000 euros (CREDITS !!!) pour une voiture électrique de base, on recommencera l’histoire et re-crédits ! La solution est ailleurs...

Les gens l’ont compris : les services publics et de proximité continuent de reculer alors qu’on leur demande plus que jamais des efforts... « MAIS OU EST DONC PASSE CE PUTAIN DE POGNON ? » Oh regardez des riches déjà très riches qui s ’enrichissent... Comme Annick fucking Girardin l’a dit pour la Réunion : « Il est normal d’aider les 4% les plus riches de l’île ». Aaaaah leur fameuse théorie du ruissellement...

Voilà c’était tout pour moi ! Merci, au revoir, rideau




Mots-clés

Gilets jaunes   /    colonisation   /    Grève   /    Répression   /    Politique