^

Monde

La répression contre les peuples originaires se poursuit

Tirs à balles réelles contre des autochtones wichi en Argentine

Il y a eu le meurtre de Santiago Maldonado et de Rafael Nahuel dans le cadre de la répression contre le peuple mapuche dans le Sud de l’Argentine. Mercredi matin, c’est dans la province de Formosa, dans le centre-Nord du pays, que s’est déroulée une opération policière extrêmement violente contre la communauté autochtone wichi, l’un des peuples originaires de la région allant du Sud du Paraguay aux provinces du Nord de l’Argentine.

Ce sont plus de 200 policiers, des forces de répression provinciales de Formosa, aux ordres du gouverneur péronistes Gildo Isfrán, qui sont intervenus, armés d’armes de guerre entre 3 et 7 heures du matin, mercredi, contre un quartier peuplé de Wichis dans la localité de Ingeniero Juárez. Quatre membres de la communauté ont été arrêtés.

Parmi les jeunes qui ont été blessés au cours de l’opération de police, Oscar et Denis Agüero, 19 et 16 ans, ont été blessés au niveau du dos par des tirs à balles réelles. Les deux jeunes ont été soignés sur place avec les moyens du bord et n’ont pu être transportés à l’hôpital provincial dans la mesure où les ambulances ne rentrent pas dans le quartier wichi.

Cela fait plus de dix ans que cette communauté se bat pour récupérer ses territoires ancestraux, pour l’accès à l’eau, à la terre et à des logements dignes. L’un des leaders coutumier de la communauté, Agustín Santillán, est d’ailleurs poursuivi et incarcéré pour détention d’armes, une façon, pour le gouvernement de la province de Formosa, d’essayer de faire taire le combat des wichis.




Mots-clés

Santiago Maldonado   /    Argentine   /    Répression   /    Monde