^

Politique

Plus que le 12 et le 21 septembre

Toulouse. 20 000 manifestants battent le pavé

Ce mardi 10 octobre, et à l’instar des 130 autres manifestations appelées le même jour, Toulouse a défilé contre les ordonnances Macron et les attaques contre la fonction publique. Au final, ce sont 20 000 personnes qui ont manifesté dans la ville rose.

Cette journée de mobilisation de la fonction publique était appelée par l’ensemble des organisations syndicales de la fonction publique, de la CGT à la FSE-CGC en passant par la CFDT ou bien encore la CFTC, Force Ouvrière et Solidaires. Les drapeaux de l’ensemble de ces organisations étaient bel et bien présent dans le cortège toulousain de ce 10 octobre. Au final, ce sont 20 000 personnes qui ont manifesté dans la ville rose. Une affluence en hausse donc, par rapport aux manifestations du 12 septembre (16 000) et du 21 (14 000).

Toutefois, et comme les appels à la convergences des luttes ainsi que la prise en compte de la lutte contre les ordonnances Macron dans le panel revendicatif de ce 10 octobre le laissaient entendre, de nombreux secteurs du privé étaient également présents dans la rue. De la métalurgie à l’aéronautique, le message est clair : la convergence est une nécessité absolue pour battre en brèche le gouvernement.

La jeunesse lycéenne et étudiante mobilisée

Dès le matin, la journée s’annonçait prometteuse au niveau de la mobilisation de la jeunesse. En effet, après un barrage filtrant réussie, ce sont 300 étudiants qui se sont rassemblés en Assemblée Générale au Mirail, avant de rejoindre les lycéens et étudiants des autres universités dans la rue. Le cortège, en tête de manifestation, rassemblait plus de 500 jeunes !




Mots-clés

Manifestation   /    Toulouse   /    Politique