^

Jeunesse

Le Mirail, fac en grève

Toulouse. 500 étudiants en AG pour relancer la mobilisation contre la fusion et la sélection

Après une forte mobilisation en décembre contre le projet de fusion des universités, menée par les étudiants et le personnel de la fac, ces derniers ont dû faire une pause due aux vacances et aux examens. Cependant il n’est pas question d’un fléchissement de la mobilisation. Au contraire : les premières AG de personnels puis d’étudiants ont montré une détermination à lutter contre la fusion et la sélection.

La période de vacances et de partiels étant terminée, c’est plus de 500 étudiants qui se sont réunis aujourd’hui en assemblée générale à la fac du Mirail, ce mercredi 24 janvier, sur les questions du projet de fusion et de la sélection à l’université mise en œuvre par le plan étudiant. Une sélection que les gouvernements successifs cherchent à appliquer depuis de nombreuses années en se heurtant toujours à une mobilisation importante des étudiants, comme l’a rappelé récemment la mort de Devaquet, ex-ministre ayant tenté de la mettre en place en 1986.

Cette question du plan étudiant et de la sélection, contre laquelle de nombreuses fac commencent à se mobiliser dans toute la France, était au centre de nombreuses interventions d’étudiants faisant, part de leurs inquiétudes et des conséquences que cela aurait si ce projet venait à être mené à terme.

Enfin, cette AG a été l’occasion de rappeler que l’unité entre les étudiants et les personnels est centrale pour gagner. Quelques membres du personnel – qui avaient tenu leur premier comité de mobilisation dans la matinée - ont pris la parole en ce sens, et des interventions étudiantes faisaient part de cette nécessité de lutter ensemble, autour de revendications communes, en coordonnant les comités de mobilisation des étudiants et des personnels et dans des assemblées communes. Cela s’est concrétisé par le vote largement majoritaire d’une AG en commun avec ces derniers pour mardi prochain, assortie d’un blocage de la fac.

Suite au vote de l’envahissement de l’UFR de Langues par l’assemblée générale étudiante, une centaine d’étudiants ont convergé vers cet UFR sur des mots d’ordre contre la fusion et la sélection à l’université. Puis il s’y est opéré plusieurs tours d’amphi et de salles de classes afin d’y informer les étudiants du déroulement de la mobilisation et des perspectives qui sont nombreuses et marquent une certaine détermination des étudiants et personnels mobilisés pour combattre, ensemble, les coups que portent le président de la fac Daniel Lacroix et Macron sur l’université et à sa précarisation croissante.

Enfin, les étudiants ont voté une grève active à l’université, conduite jusqu’à la prochaine AG et matérialisée par de nombreux évènements devant empêcher le fonctionnement normal de la fac, à commencer par l’envahissement du conseil de Psychologie dès le lendemain, sensé décide de l’application concrète du plan étudiant pour cet UFR. Le premier comité de mobilisation étudiant qui fera suite à cette assemblée générale massive aura lieu le vendredi 26 à 12h30 (en salle MS014) pour appliquer les décisions qui y ont été prises et faire vivre la mobilisation.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS :

Comité de mobilisation vendredi à 12h30
Assemblée générale étudiants/personnels mardi à 12h30
Journée de mobilisation nationale contre le plan étudiant jeudi 1er février




Mots-clés

Fusion des universités   /    Sélection à l’université   /    Mirail   /    Toulouse   /    Université   /    Jeunesse