^

Politique

#Manif16Novembre

Toulouse. 7 000 personnes dans la rue contre les ordonnances Macron

Ce jeudi 16 novembre, ce sont 7.000 manifestants, selon la CGT qui ont battu le pavé contre les ordonnances Macron, et son monde. Bien moins que les premières dates, mais toujours plus que le 19 octobre.

A l’appel d’un arc de force syndical large : CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef, UNL, qui ne s’est pas donné les moyens de sa réussite, la mobilisation a néanmoins réuni plus de manifestants que celle du 19 octobre. 2 100 selon la police, et 7 000 selon la CGT contre 6 000 pour la dernière. En France, selon le ministère de l’Intérieur, le nombre de manifestants s’élève à 80 000 personnes. Pas une quantité incroyable de manifestants mais une ambiance combative et des milliers de personnes prêtes à continuer la lutte.

Du côté des étudiants, le barrage filtrant effectué à l’université du Mirail dans la matinée n’aura pas rameté les foules. Cependant, les lycéens de Jolimont, déterminés, ont réussi à bloquer leur lycées et ont rejoint le cortège de tête, comme la plupart des jeunes de la manifestation.

Partant de 14h à Arnaud Bernard et suivant le parcours habituel jusqu’à François Verdier, la manifestation s’est terminé sur les coups de 15h30.

Cette date semble marqué un « baroud d’honneur » du premier volet de mobilisation contre toutes les attaques de Macron et de la bourgeoisie. Mais il est déjà remarquable, en à peine trois mois, et au commencement même du quinquennat qu’il y ait eu autant de mobilisation. La colère et la combativité sont là chez la plupart des travailleurs et des étudiants, c’est le plan d’action cohérent qui fait défaut.




Mots-clés

Loi travail 2   /    Manifestation   /    Toulouse   /    Politique