^

Jeunesse

Tous en Assemblée Générale et dans la rue !

Toulouse Mirail. Les étudiants mobilisés le 10 ne seront pas pénalisés pour leur absence

Après une Assemblée Générale, mercredi 4 octobre, qui a réuni 400 étudiants pour discuter des attaques de Macron contre la jeunesse et les travailleurs, les étudiants du Mirail ont voté en faveur de la non-pénalisation des absences pour la journée de mobilisation du 10.

Crédits photo : AFP Rémy Gabalda

Mercredi 4 octobre au Mirail se tenait une Assemblée Générale (AG) réunissant 400 étudiants, ce qui est un bon signe pour la suite de la mobilisation contre les ordonnances. Ces étudiants ont voté en faveur de la demande à la présidence de banalisation de la journée de mobilisation du 10 octobre, afin que l’ensemble des étudiants puissent se mobiliser sans avoir à subir de répression administrative (pénalisation des absences, menace sur les bourses, etc.).

C’est ainsi que les élus du syndicat Solidaires Étudiant-e-s et d’organisations de personnels, dans deux des conseils où ils siègent, dont la CFVU (commission formation vie universitaire), ont fait voter une motion rendant concrète et effective cette demande de banalisation dans toutes les UFR ! Le président s’est également engagé à se positionner en ce sens.

C’est une victoire pour tous les étudiants, notamment les boursiers, qui pourront se mobiliser sans craindre d’être pénalisés. Ils pourront ainsi prendre part à une AG plus longue (de 11h à 13h30) qui permettra de débattre en profondeur et d’informer sur les ordonnances et les attaques de Macron contre les étudiants. Cette AG sera suivie d’un départ commun pour la manifestation à 14h, dans laquelle tous les jeunes et les personnels de l’université doivent former un cortège commun, afin de converger avec les secteurs de travailleurs mobilisés dans la rue contre Macron, sa Loi Travail XXL et son monde !




Mots-clés

Loi travail 2   /    Mirail   /    Toulouse   /    Jeunesse