^

Notre classe

Convoqué le 6 décembre

Toyota Onnaing. L’acharnement continue : Éric Pecqueur de la CGT risque le licenciement

Acharnement. La direction de Toyota s'en prend de nouveau à Éric Pecqueur, secrétaire général de la Cgt Toyota. Nous relayons une nouvelle ci-dessous un post facebook de la CGT Toyota Onnaing.

La CGT Toyota Onnaing

Après une plainte pour diffamation et une convocation à la gendarmerie, la direction de Toyota s’en prend de nouveau à Éric Pecqueur, secrétaire général de la Cgt Toyota.

Cette fois-ci, la direction de l’usine le convoque le 6 décembre pour une sanction pouvant aller jusqu’au licenciement.

Que va-t-elle encore inventer pour justifier son acharnement ?
La réalité, c’est que les conditions de travail n’ont jamais été aussi mauvaises. Le ras le bol est général chez Toyota.

Pour essayer de retarder le moment où la corde va casser, la direction de Toyota multiplie les menaces, les pressions et les sanctions contre tous les travailleurs de l’usine, en intérim ou en cdi.

Mais elle ne fait que préparer chez les salariés un sérieux retour de bâton qu’elle n’aura pas volé !




Mots-clés

CGT   /    Syndicat   /    Répression   /    Notre classe