Politique

Tribune dans Libération. Des universitaires contre les violences policières

Publié le 5 octobre 2016

Tribune de Libération
4 octobre 2016

Quand tout acte contestataire peut être qualifié de « terrorisme »

Nous, chercheurs et enseignants-chercheurs des universités, condamnons avec indignation les faits au sujet desquels notre collègue Guillaume Vadot a porté plainte auprès du parquet de Bobigny ce 27 septembre. Ces faits sont les suivants : « abus d’autorité », « violences volontaires aggravées », « agression sexuelle aggravée », « menaces », « injures publiques » et « vol ». Guillaume Vadot est doctorant et enseignant de statut précaire (attaché temporaire d’enseignement et de recherche, Ater) à la Sorbonne. Les menaces des policiers qui l’ont agressé (« on va venir à la Sorbonne t’exterminer toi et tes collègues ») s’inscrivent dans ce contexte plus large où la recherche en sciences sociales est de plus en plus accusée de fournir des excuses aux terroristes ou de relativiser l’horreur de leurs actes. Ces propos, relayés sous différentes formes par la majorité des élites politiques dans le contexte post-attentats, ne peuvent qu’être interprétés comme un chèque en blanc pour des pratiques toujours plus violentes et répressives.

Nous réagissons pour Guillaume Vadot, mais au-delà, contre toutes les formes de violences policières. La question n’est pas seulement « Que fait la police ? » mais aussi « A qui le fait-elle ? ». Les personnes ciblées par le racisme, habitants de quartiers populaires et, de manière plus accrue depuis l’état d’urgence, les militants sont les victimes de ce genre de traitements spéciaux ultra violents.

Ce qui est arrivé à notre collègue, par l’écho rencontré par l’affaire, nous donne la possibilité et la responsabilité de rendre visible ce qui ne l’est malheureusement jamais.

De plus, sous l’état d’urgence sans cesse prolongé, l’assimilation rapide au terrorisme de tout acte contestataire ou de toute infraction mineure, procédé bien rodé dans nombre de régimes dont on se plaît généralement à souligner le caractère autoritaire, ne peut être acceptée.

Un climat lourd s’installe, les libertés publiques sont limitées, menacées. Ainsi, ce qui est arrivé le soir du 22 septembre, et, plus encore, le 19 juillet avec la mort d’Adama Traoré dans les mains de la gendarmerie, nous amène à poser publiquement la question : « Jusqu’où va-t-on aller ? ».

Nous demandons instamment la tenue d’une enquête impartiale et publique, et, si cette dernière aboutissait aux conclusions que nous redoutons, appelons à des sanctions exemplaires.

Parmi les premiers signataires :

Lire la pétition et l’ensemble des signataires sur avaaz.org

Collectif des travailleur.e.s précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche (national)

Association EFiGiES - Association de jeunes chercheuses et chercheurs en Études Féministes, Genre et Sexualités.

Association de recherche Genres, Sexualités, Langage

Section syndicale SUD-éducation Solidaires Lyon 2

Julie Abbou, linguiste, Université d’Aix Marseille, UMR 7309

Sarah Abdelnour, maîtresse de conférences en sociologie, Université Paris Dauphine

Nicole Abravanek, chercheure associée, Université de Picardie Jules Verne

Catherine Achin, politiste, université Paris-Dauphine

Thomas Alam, maître de conférences en science politique, Université Lille 2 (CERAPS)

Eric Alliez, professeur en philosophie, Université Paris 8

Bastien Amiel, doctorant en sciences politiques, Université Paris X Nanterre, I.S.P

Aurélie Andry, doctorante ATER en histoire, Université Paris 4

Clément Arambourou, docteur en science politique, chercheur associé, Centre Emile Durkheim

Antoine Aubert, doctorant ATER en science politique, Université Paris 1, CESSP

Lola Avril, doctorante (ATER) en science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Jean-Nicolas Bach, docteur en science politique, directeur du CEDEJ, Khartoum

Hélène Baillot, doctorante en science politique, Université Paris 1, CESSP

Ludivine Bantigny, maîtresse de conférences en histoire, Université de Rouen

Lucie Bargel, maîtresse de conférences en science politique, Université de Nice Côte d’Azur

Emmanuel Barot, maître de conférences en philosophie, Université Jean-Jaurès, Toulouse

Christophe Baticle, docteur en socio-anthropologie, Université de Picardie Jules Verne

Carine Baxerres, anthropologue, chargée de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

Jean-François Bayart, directeur de recherches en science politique, CNRS

Hourya Bentouhami, maîtresse de conférences en philosophie, Université de Toulouse - Jean Jaurès

Anne Emmanuelle Berger, professeure de littérature française et d’études de genre, Université Paris 8

Jean-Marc Besse, directeur de recherche en géographie, CNRS

Emilie Biland, maîtresse de conférences en science politique, Université Rennes 2

Philippe Blanchet, professeur de sociolinguistique et didactique de la communication plurilingue et interculturelle, Université Rennes 2

Hélène Blaszkiewicz, doctorante en géographie, EVS, Université Lyon 3

Alexandre Blein, doctorant, LATTS, Ecole des Ponts, Université Paris Est

Sophie Bobbé, chercheure associée en anthropologie au Centre Edgar Morin

Laurence Bobis, directrice de la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne

Vincent Bollenot, doctorant, Université Paris 1

Bérénice Bon, chercheure, Université Technique de Darmstadt

Philipe Bongrand, maître de conférences en science politique, Université de Cergy-Pontoise

Vincent Bonnecase, chercheur au CNRS

Alexandre Borell, docteur en histoire post-doctorant, Université d’Orléans

Thomas Bouchet, maître de conférences en histoire, Université de Bourgogne

Pierre Boutan, maître de conférences honoraire en sciences du langage, Université de Montpellier

Claudy Bouyon, maîtresse de conférences à la retraite en sciences du langage, Université Montpellier 3

Jordi Brahamcha-Marin, CTER en littérature française, Université du Maine

Hugo Bréant, doctorant ATER en science politique, Université Paris 1, CESSP

François Briatte, maître-assistant en science politique, European School of Political and Social Sciences (ESPOL), Lille

Florence Brisset-Foucault, maitresse de conférences en science politique, IMAF, Université Paris 1

Denis Brouillet, professeur en psychologie cognitive expérimentale, Université Montpellier Paul-Valéry

Philippe Brunet, Professeur de sociologie, Université Paris-Est Marne-La-Vallée

Nicolas Bué, professeur de science politique, Université Lille 2

Goda Burksaityte, doctorante en psychologie clinique, Université Paris Descartes

Jean-Baptiste Caillau, professeur en mathématique, Université de Bourgogne

Maria Candea, maîtresse de conférences, Université Sorbonne Nouvelle

Florent Castagnino, doctorant ATER au Latts, Université Paris Est

Laure Célérier, doctorante en comptabilité et contrôle de gestion, HEC Paris

Gilles Chantraine, chargé de recherche en sociologie, CNRS

Alban Chaplet, doctorant en sociologie, EHESS, CESSP-CSE, ATER Université Paris 1

Vincent Charbonnier, doctorant chargé d’enseignement, Université Lumière Lyon 2, Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Hélène Charton, chargée de recherche en science politique, CNRS, IEP de Bordeaux

Sébastien Chauvin, professeur associé, Université de Lausanne

Morane Chavanon, doctorante en science politique, Université Lyon 2

Dominique Chevalier, maîtresse de conférences en géographie, Université de Lyon 1

Gabrielle Chomentowski, enseignante chercheuse, INALCO

Anne Clerval, maîtresse de conférences en géographie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Déborah Cohen, maitresse de conférences en histoire, Université de Rouen

Jean-Baptiste Comby, maître de conférences en sociologie, Université Paris 2, Carism, Cens

Dominique Connan, docteur en science politique, Université Paris 1

Rafaël Cos, doctorant en science politique, CERAPS, Université Lille 2

Christel Coton, maître de conférences en sociologie, CESSP-CSE, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Annie Couëdel, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation, Université Paris 8

Alice Coutant, doctorante en sciences du langage, Université Paris Descartes

Félix Danos, doctorant en sciences du langage, Université Paris-Descartes

Margaux De Barros, doctorante en sciences politiques, Université Libre de Bruxelles

Rémi de Bercegol, chargé de recherche CNRS, laboratoire Prodig

Laurence De Cock, enseignante en didactique de l’histoire, Université Paris Diderot

Marielle Debos, maîtresse de conférences, Université Paris X Nanterre

Joël Delhom, maître de conférences en études ibériques et ibéro-américaine, Université de Bretagne Sud

Amandine Denimal, maîtresse de conférences en sciences du langage, Université de Rouen

Eva Deront, doctorante au laboratoire PACTE, Université Grenoble Alpe

Fabien Desage, maître de conférences en science politique, Université de Lille, CERAPS (CNRS-UMR 8026)

Sophie Desrosiers, maîtresse de conférences en archéologie médiévale, EHESS

Guadalupe Deza, doctorante en philosophie, Université Paris 8

Elsa Dorlin, professeure de philosophie, Université Paris 8

Stéphane Douailler, professeur de philosophie, Université Paris 8

Jean-Numa Ducange, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Rouen

Françoise Dufour, ingénieure d’études ERC, EHESS/Université de Warwick

Suzanna Dukic, chercheure en histoire, ISCRA-Méditerannée

Annie Duprat, professeure des Universités, Université de Cergy-Pontoise

Cédric Durand, maître de conférences en économie, Université Paris 13

Corentin Durand, doctorant en sociologie (CMH/CEMS), EHESS

Fred Eboko, politiste, CEPED, Université Paris Descartes - IRD

Youssef El Chazli, docteur, Université de Lausanne, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Karine Espineira, sociologue, Université Paris 8

Nathalie Ethuin, maîtresse de conférences en science politique, Université Lille 2

Eric Fassin, professeur de science politique, Université Paris 8

Arnaud Faussier, enseignant-chercheur en histoire, Université de Bourgogne

Franck Fischbach, directeur de la faculté de philosophie, Université de Strasbourg

Artemisa Flores Espinola, docteure en sociologie, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris (CRESPPA)

Jérémie Foa, maître de conférences en histoire moderne, Aix-Marseille Université

Maxime Fontaine, chargé de recherche en économie appliquée, Université Libre de Bruxelles (DULBEA)

Arnaud Fossier, enseignant-chercheur en histoire, Université de Bourgogne

Marie-Aude Fouéré, maîtresse de conférences, EHESS

Eric Fournier, maître de conférences, Université Paris 1

Enrique Fraga, maître de conférences d’espagnol, Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Caroline Frau, maitresse de conférences en science politique, Université Lyon 2

Lucille Gallardo, doctorante en sociologie-Sophiapol, Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Virginia Garin, doctorante en sciences du langage, Université Paul Valéry Montpellier

Marie-Dominique Garnier, Professeuree d’Etudes de Genre/ et de littérature anglaise, UFR Textes et sociétés, Université Paris 8

Franck Gaudichard, maitre de conférences en histoire, Université Grenoble Alpes

Irène Gayraud, docteure en littérature comparée, Université Paris 4

Mona Gérardin-Laverge, doctorante en philosophie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Julie Gervais, maîtresse de conférences en science politique, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Naïma Ghermani, maîtresse de conférences, Université de Grenoble-Alpes

Pierre Gilbert, maître de conférences en science politique, Université Paris 8

Mathilde Gingembre, doctorante, l’Institute of Development Studies, University of Sussex

Lucile Girard, doctorante ATER en sociologie, Centre Georges Chevrier - UMR 7366, Université de Bourgogne

Joël Girès, assistant en sociologie, Université Libre de Bruxelles

Thomas Glesener, maître de conférences en histoire moderne, Aix-Marseille université

Paul Grassin, doctorante en science politique, CESSP, Université Paris 1

Luca Greco, maître de conférences, Université Sorbonne Nouvelle

Olivier Grojean, maître de conférences en science politique, Université Paris 1

Nacira Guénif, professeure de sociologie, Université Paris 8 Saint-Denis

David Guéranger, chargé de recherches, Ecole des Ponts ParisTech, LATTS

Laurent Guieu, maître de conférences en Mathématiques, Université de Montpellier

Odile Henry, professeure de sociologie, Université Paris 8

Jamie Herd, doctorante en études de genre, Université Paris 8

Mathieu Hocquelet, sociologue, John F. Kennedy Institute, Freie Universität Berlin

Anne-Marie Houdebine, professeure émérite de linguistique et sémiologie, Université Paris Descartes – Sorbonne

Benoit Huou, postdoctorant ATER en mathématiques, Université Paul Sabatier Toulouse III

Sabina Issehnane, maîtresse de conférences en économie, Université Rennes 2

Nicolas Jaoul, chargé de recherches en anthropologie, CNRS, IRIS

Laurent Jeanpierre, professeur de science politique, Université Paris 8-Saint-Denis

Fanny Jedlicki, maîtresse de conférences en sociologie, Université du Havre

Florence Johsua, maîtresse de conférences en science politique, Université Paris Ouest Nanterre - La Défense

Sylvie Josserand Cola, ingénieure de recherche, CNRS, Université de Poitiers

Nicolas Jounin, maître de conférences en sociologie, Université Paris 8

Alexandre Jubelin, agrégé d’histoire et allocataire-moniteur en histoire moderne, Université Paris-Sorbonne

Nicolas Kaciaf, maître de conférences en science politique, IEP de Lille

Maria Kakogianni, docteure en philosophie, Université Paris 8

Lucia Katz, chercheure associée (CRHXIX - Paris 1), enseignante vacataire (SAPPEJ et dispositifs relais)

Célia Keren, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Sciences Po Toulouse

Razmig Keucheyan, professeur de sociologie, Université de Bordeaux

Christiane Klapisch-Züber, directrice d’études honoraire, EHESS

Baptiste Kotras, doctorant en sociologie, LATTS, Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Olivier Kraif, maître de conférences en sciences du langage, Université Grenoble Alpes

Abir Kréfa, maîtresse de conférences en sociologie, Université Lyon 2

Gaëlle Krikorian, postdoctorante, IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux)

Mathias Kusnierz, enseignant chercheur, Université Paris Diderot

Mehdi Labzaé, ATER en science politique, CESSP, Université Paris 1

Rose-Marie Lagrave, sociologue, directrice d’étude, EHESS

Aude-Marie Lalanne-Berdouticq, doctorante, Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Lila Lamrani, docteure en philosophie, chercheure post-doctorante, CNRS

Lucie Laplace, doctorante en science politique, Université Lyon 2

David Lapoujade, maître de conférences en philosophie, Université Paris 1

Mathilde Larrère, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Paris Est Marne la Vallée

Violette Larrieu, doctorante en science politique, CEPEL, Université de Montpellier

Olivier Le Cour Grandmaison, maître de conférences en science politique, Université d’Evry-Val-d’Essonne

Emilie Lebreton, doctorante en sciences du langage, laboratoire DySoLa, Université de Rouen

Rémi Lefebvre, professeur de science politique, Université Lille 2

Justine Lenoire, doctorante ATER en science politique, CERAPS, Université Lille 2

Aurélia Léon, doctorante en sociologie, Université Lumière Lyon 2, Centre Max Weber

Julien Léonard, maître de conférences en histoire moderne, Université de Lorraine, Nancy

Clément Lescloupé, doctorant contractuel en science politique chargé d’enseignement, Université Paris 1, CESSP

Sandrine Lévêque, maîtresse de conférences en science politique, Université Paris 1, CESSP

Dominique Lhuilier, professeur émérite en psychologie du travail, CRTD-CNAM

Léa Lima, maîtresse de conférences, Cnam

Wenceslas Lizé, maître de conférences en sociologie, Université de Poitiers

Camille Louis, docteure en philosophie, Université Paris 8 - Postdoctorante, Université Paris 7

Michael Lowy, directeur de recherche émerite, EHESS

Fanny Madeline, docteure en histoire médiévale, Fondation Thiers-CNRS

Lucile Maertens, post-doctorante en science politique, IEP de Paris

Cyril Magnon-pujo, docteur en science politique chargé d’enseignement, Université Paris Dauphine

Thomas Maillard, doctorant en géographie ATER, Université Paris 8 Vincennes Saint Denis

Gilles Malandain, maître de conférences en histoire, Université de Poitiers

Sébastien Malaprade, docteur ATER, EHESS, Unie

Francesca Manzari, maîtresse de conférencese en littérature générale et comparée, Université d’Aix-Marseille

Anne-Laure Marandin, doctorante en littérature comparée, Université d’Aix-Marseille

Pierre-Adrien Marciset, doctorant de philosophie, Université de Nice Sophia Antipolis

Noémie Marignier, doctorante-ATER en Sciences du Langage, Université Paris 3, Université Paris 13

Philippe Marlière, professeur de science politique, University College, Londres

Laurence Martin, doctorante en sciences du langage, Université Paul-Valéry Montpellier, CNRS

Simon Massei, doctorante en science politique, Université Paris 1, CESSP

Nathalie Matheu, doctorante en sciences du langage, Université Paul Valéry, Montpellier III

Bruno Maurer, professeur en sciences du langage, Université Paul Valéry Montpellier III

Judith Mayer, enseignante en communication et histoire culturelle, Université Paris 13

Guillaume Mazeau, maître de conférences en histoire, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Sarah Mazouz, Marie Curie Fellow, l’Université Humboldt de Berlin - chercheure associée, centre Marc Bloch

Claude Mbowou, doctorant en science politique, Université Paris 1

Thibaut Menoux, AGPR, ENS Ulm

Bernard Mezzadri, maître de conférences en langues anciennes, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

Lucy Michel, doctorante ATER, Université de Bourgogne

Thomas Michel, maître de conférences, Université de Nice Sophia Antipolis

Melinda Mod, doctorante, Université Paris 8

Malo Mofakhami, doctorant contractuel en économie, CES/CEET, Université Paris 1

Jeanne Moisand, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Paris 1

Claudine Moïse, professeure en sciences du langage, Université Grenoble Alpe

Guillaume Molin, doctorant CDU en philosophie, Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Adèle Momméja, doctorante, Paris Ouest Nanterre La Défense

Emilie Morand, doctorante en sociologie, Université Paris 5

Cindy Morillas, chercheure associée, Sciences Po Bordeaux

Florentin Morin, doctorant, Université Paris 8

Diletta Moscatelli, maître de langue italienne, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

Véronique Nahoum-Grappe, chercheure en sciences sociales , Paris (section LDH-EHESS)

George Navet, professeur émérite en philosophie, Université Paris 8

Rose Ndengue, doctorante CESSMA, Université Paris 7-Diderot

Olivier Neveux, professeur d’histoire et d’esthétique du théâtre, ENS de Lyon

Hélène Nicolas, maîtresse de conférences en anthropologie et études de genre, Université Paris 8

Olivier Noël, maître de conférences associé en sociologie politique, Université Montpellier Paul Valéry

Sylvie Nony, chercheure en Histoire et philosophie des sciences, Université Paris Diderot

Pierre Odin, doctorant en science politique, IEP de Paris

Alexandra Oeser, maîtresse de conférences en sociologie, Université Paris Ouest

Clément Onimus, maître de conférences, Université Paris 8.

Michel Otell, doctorant en linguistique, Praxiling, Université Paul-Valéry Montpellier 3

Julie Pagis, chargée de recherche en sociologie politique, CNRS

Ugo Palheta, maître de conférences en sociologie, Université Lille 3

Rachel Panckhurst, maîtresse de conférences en linguistique-informatique, Université Paul-Valéry Montpellier

Julie Pannetier, post-doctorante en démographie, Université Paris Descartes

Raphaëlle Parizet, maîtresse de conférences en science politique, Université Paris-Est

Sylvain Pattieu, maître de conférences en histoire, université Paris 8 Saint-Denis

Willy Pelletier, professeur de sociologie, université de Picardie

François Perea, maître de conférences HDR en sciences du langage, Université Paul-Valéry Montpellier, Praxiling (UMR 5267)

Cédric Pérolini, PRCE en Lettres, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

Gwenaëlle Perrier, maitresse de conférencess en science politique, Université de Paris 13

Elise Pestre, maîtresse de conférences, Université Paris Diderot

Clément Petitjean, doctorant en civilisation américaine, Université Paris-Sorbonne

Nicole Phelouzat, EHESS, LDH

Sabine Planel, chargée de recherche, IRD, directrice adjointe IMAF

Marie-Emmanuelle Pommerolle, maîtresse de conférences en science politique, Université Paris 1, directrice de l’IFRA Nairobi

Michael Poss, chercheur, CNRS

Jessica Pourraz, doctorante en sociologie, EHESS

Mathieu Quet, chargé de recherche en sciences de l’information et de la communication, Institut de Recherche pour le Développement

Lissell Quiroz, maîtresse de conférences en civilisation latino-américaine, Université de Rouen

Antonio Ramos Ramirez, ATER, Département des Langues-Espagnol, IECI, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines

Grâce Ranchon, docteure en Sciences du langage et enseignante de FLE

Frédéric Rasera, maître de conférences en sociologie, Université Lyon 2

Amandine Regamey, maîtresse de conférences en langue russe, élue CFVU, CGT, Université Paris 1

Frédéric Régent, maître de conférences en Histoire Moderne, Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, IHMC, IHRF

Emmanuel Renault, professeur de philosophie, Université Paris Ouest Nanterre

Matthieu Renault, maître de conférences en philosophie, Université Paris 8

Marielle Rispail, professeure des universités en sciences du langage, Université Jean Monnet St Etienne

Cécile Robert, enseignante chercheure, Sciences Po Lyon

Valérie Robien Azevedo, professeure d’anthropologie, Université Paris Descartes

Emmanuel Rosas, doctorant en Science Politique, Universite Paris I Panthéon Sorbonne

Olivier Roueff, sociologue, CNRS, CRESPPA-CSU

Alexis Roy, postdoctorant, Université Paris 1

Lucile Ruault, doctorante ATER en science politique, Université Lille 2

Carolina S. Boe, anthropologue, enseignante chercheure, Université Paris V - René Descartes

Marianne Saddier, doctorante en science politique, CESSP, Université Paris 1

Romy Sánchez, doctorante en Histoire, Université Paris 1 - ATER, Université de Caen

Valentin Schaepelynck, enseignant chercheur, Université Paris 8

Valentine Schehl, doctorante en science politique, Université Paris 1, CESSP

Violaine Sebillotte Cuchet, Professeure, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Marta Segarra, directrice de recherche, CNRS

Sylvia Serrano, maîtresse de conférences en science politique, Université d’Auvergne

Aude Servais, doctorante en sociologie, CESSP(CSE), EHESS

Nadia Setti, professeure en études de genre, littérature comparée, Université Paris 8

Ariel Sevilla, maître de conférences en sociologie, Laboratoire Cerep, Université de Reims

Guillaume Sibertin-Blanc, maître de conférences, Université de Toulouse/Institut Universitaire de France

Yasmine Siblot, professeure de sociologie, Université Paris 8 Saint-Denis

Nedjib D. Sidi Moussa, docteur en science politique, chercheur associé au CESSP

Clément Sigalas, docteur, ATER, IUT de Tours

Ahmed Silem, professeur des universités, officier dans l’odre des palmes académiques, professeur honoraire Université de Lyon, chercheur associé au Centre Magellan, IAE Lyon

Johanna Siméant, professeure de science politique, Université Paris-1 Panthéon Sorbonne

Yves Sintomer, professeur de science politique, CNRS – Université Paris 8 Saint-Denis

Juliette Soissons, doctorante en science politique, Université de Picardie Jules Verne (UMR 7319)

Isabelle Sommier, professeure de sociologie politique, l’Université Paris 1

Sadio Soukouna, docteure en science politique, Université Paris 1

Daniel Thin, professeur en sociologie, Université Lumière Lyon 2

Laurine Thizy, doctorante, Université Paris 8, CSU-CRESPPA

Jean Baptiste Thomas, maître de conférences en histoire hispano-américaine, Université de Poitiers

Charlotte Thomas Hébert, doctorante en science politique, Université Paris 1, CESSP

Ludivine Thouvenez, enseignante-chercheure, Université de Poitiers

Ludivine Thouverez, maîtresse de conférences en langue espagnole, Université de Poitiers

Sylvie Tissot, professeure de science politique, Université Paris 8

Josselin Tricou, doctorant en science politique, université Paris 8

Cyril Trimaille, maître de conférences en sociolinguistique, Laboratoire Lidilem

Maude Vadot, doctorante en sciences du langage, Université Paul Valéry Montpellier 3

Séverine Valiente, maîtresse de conférences en civilisation espagnole, Université Paul Valéry Montpellier

Pauline Vallot, doctorante en science politique, Université Paris 1, CESSP

Anne Van Der Graaf, doctorante en sociologie, Sciences Po Paris

Eleni Varikas, professeure émérite de science politique, Université Vincennes-Paris 8 - CRESPPA/GTM

Bertrand Verine, maître de conférences en sciences du langage, CNRS, Université Paul-Valéry Montpellier, Praxiling (UMR 5267)

Patrice Vermeren, professeur au département de philosophie, Université Paris 8

Marie-Jeanne Verny, professeure au département d’occitan, Université Paul Valéry Montpellier

Xavier Vigna, professeur d’histoire contemporaine, Université de Bourgogne

Mael Virat, chercheur en psychologie, ENPJJ

Sophie Wahnich, directrice de recherches en histoire, CNRS

Lise Wajeman, maîtresse de conférences en littérature comparée, Université d’Aix-Marseille

Alexis Yannopoulos, maître de conférences en études ibéro-américaines, Université Toulouse Jean Jaurès

Karel Yon, chargé de recherches en sociologie, CNRS, CERAPS Université Lille 2

Miléna Younès-Linhart, doctorante en études de genre, enseignante ATER, Université Paris 8

Maud Yvinec, maîtresse de conférences en espagnol, Université Paris 1

Jean Zaganiaris, enseignant chercheur HDR en sociologie, CRESC/EGE Rabat

Jean-Claude Zancarini, professeur émérite d’études italiennes, ENS de Lyon