^

Monde

« La police viole, la justice acquitte »

USA. Une jeune femme violée par deux policiers

Âgée de 18 ans, une jeune états-unienne a dénoncé le viol qu’elle a subit, perpétré par deux policiers. Ces derniers affirment qu’elle était consentante et pour l’heure, ils ont simplement été assignés à des tâches administratives mais restent au sein de la police.

Cruelle ironie… Alors qu’en France l’enquête vient tout juste d’être rouverte après un non-lieu prononcé à l’encontre de deux policiers de la BRI qui avaient violé une touriste canadienne en 2014, une jeune femme de l’autre côté de l’Atlantique déclare avoir été victime d’un viol commis par deux policiers en service.

C’était le 14 septembre, elle était en voiture, accompagnée de deux amis. Arrêtés par les policiers, ces derniers trouvent de la drogue dans le véhicule. Dans son témoignage, elle raconte qu’ils l’ont ensuite menottée, en laissant partir les passagers, et qu’ils l’ont emmenée dans un endroit désert pour la violer. Cette jeune femme, âgée de 18 ans, a été retrouvée plus tard dans la soirée par l’un de ses amis qui l’a raccompagnée chez elle.

Les violeurs ont par la suite affirmé à leurs collègues qu’elle était consentante. Pourtant, à l’hôpital où elle a été amenée le soir même par ses parents, l’examen médical de la victime a, sans surprise, révélé des traces d’agression.

La jeune femme a déclaré :

Ma vie est brisée. Maintenant, à chaque fois que je vois un policier, je suis en panique.

Et à l’heure actuelle, les deux policiers sont toujours en service. Ils ont simplement dû rendre leurs armes durant l’enquête et ont été assignés à des tâches administratives. Un odieux crime policier de plus, couvert par une justice patriarcale…

Crédit image : Getty Image




Mots-clés

sexisme   /    Violences faites aux femmes   /    #JusticeDeClasse   /    Violences policières   /    Monde