^

Politique

L’extrême droite à l’offensive

Un antifa poignardé : « ils ont crié ‘sale rouge !’ »

Un militant antifa poignardé à son domicile, de nuit, à Marseille : une attaque qui en dit long sur le climat actuel. Crédits Photos : AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Hazem M. est un antifa reconnu, militant de la cause antiraciste et des mouvements de solidarité avec les migrants. Ciblé sur youtube par une vidéo le désignant comme une cible potentielle, c’est à son domicile, à La Plaine, à Marseille, qu’il a été poignardé par deux individus cagoulés.

A une heure du matin, alors qu’il vient de rentrer chez lui, on sonne à sa porte. Les deux individus l’attendait et faisait le guet, très certainement. Dès qu’il ouvre, il se retrouve avec les deux cagoulards qui le frappent au visage d’un coup de matraque et lui assènent deux coups de couteau. Ce n’est que lorsque le colocataire d’Hazem, alerté par les bruits, arrive, que les deux hommes déguerpissent.

Les jours du militant ne sont pas en danger, mais il s’agit d’un avertissement supplémentaire que des paliers sont en train d’être franchis dans la polarisation de la situation et la radicalisation de la droite hexagonale. En fuyant, les deux agresseurs lui ont crié « sale rouge ! », ne laissant guère de doute sur leurs mobiles.

Après les passages à tabac en marge des meetings de Fillon ou de Marion Maréchal Le Pen à Fougères, les coups de couteau reçus par Hazem attestent de l’urgence de défendre sur tous les terrains, un positionnement radicalement antiraciste, anti-xénophobe et anti-chauvin lorsque les patriotes de tout poil font le lit de ces agressions.




Mots-clés

Marseille   /    Extrême-droite   /    Politique