^

Politique

30 000 € pour rénover une salle de bain

Un budget faramineux : le train de vie faste des députés à l’Assemblée

Florian Bachelier, premier questeur à l’Assemblée nationale, annonce vouloir réduire les dépenses. L’objectif ? Économiser 1 million d’euros… sur 550 millions, là où on apprend que l’argent public sert à rénover des espaces de travail pour 100 millions.

Un devis pour rénover une salle de bain à 30 000 euros ? Rien de moins étonnant lorsqu’il s’agit des dépenses de l’Assemblée nationale. Florian Bachelier, député LREM et premier questeur à l’Assemblée, semble pourtant découvrir le train de vie hors de prix que mènent ses homologues lorsqu’il reçoit cette note salée.

« Pour la première fois, nous allons donner un cap de réduction du budget de l’Assemblée » déclare-t-il au JDD, alors qu’il s’apprête à présenter un plan d’économie ce mercredi devant les députés. Mais c’est surtout l’occasion de découvrir en partie comment l’Assemblée dépense l’argent public qui lui est alloué.

Car les 30 000 euros de rénovation pour une salle d’eau de 9 mètres² dans un appartement privé du Palais Bourbon n’est que la partie visible de l’iceberg. Au total, le budget annuel de l’Assemblée national s’élèverait à 550 millions d’euros.

Un autre exemple ? L’Élysée avait vendu à l’Assemblée nationale un hôtel privé de 7158 mètres² en 2016 – l’hôtel Broglie. La transformation du lieu en espace de travail est estimée à… 100 millions d’euros !

Ainsi, si l’on pourrait se réjouir que les questeurs cherchent à faire des économies sur cet impressionnant budget, on est en droit de se demander si Florian Bachelier et consorts ne se moquent pas du monde. Car outre le fait que leur salaire respectif de questeur s’élève à 18 000 euros mensuels, leur objectif est d’économiser 1 million d’euros en 2017 et 10 millions en 2018. Sur 550 millions donc.

Crédits photo : AP/FRANÇOIS MORI




Mots-clés

Assemblée Nationale    /    LREM   /    corruption   /    Politique