^

Société

Xénophobie décomplexée

Un élu FN propose de « récupérer les dents en or » des Rroms pour financer leurs logements

Un conseiller municipal frontiste propose de « récupérer les dents en or » des Rroms pour financer leur logement. Une idée ignoble, qui n'est pas sans faire écho à la Shoah.

A quelques semaines des présidentielles, les dirigeants du Front National continuent leur entreprise de dédiabolisation. Tellement intégrés au système qu’ils détournent l’argent public comme les autres. Mais certaines « brebis galeuses » continuent à faire parler d’elles, mettant à mal cette stratégie électorale. On peut penser à Benoit Loeuillet, patron du FN à Nice, suspendu de ses fonctions pour avoir tenu des propos négationnistes sous la caméra (cachée) d’un journaliste : « Il n’y a pas eu de morts de masse comme ça a été dit ». Mais plus récemment encore, c’est Franck Sinisi, conseiller municipal à Fontaine, en Isère, qui fut sous les feux des projecteurs, pour sa xénophobie décomplexée.

Le 27 février dernier se tenait un Conseil municipal à Fontaine. L’enregistrement est disponible sur le site de la mairie, car tous les conseils sont enregistrés. Le conseiller frontiste Franck Sinisi, dès sa première prise de parole, montre clairement quel est son cheval de travail : « Il y a des gens qui ne paient pas d’impôts et qui n’en paieront jamais… » Non, Franck Sinisi ne parle pas ici de tous les politiciens corrompus qui détournent des millions, son propre parti en premier lieu. Il s’agit ici des « Rroms, les gens du voyage, c’est encore pire ».

Plus tard, le maire Jean-Paul Trovero (PCF) explique en quoi il lui semble nécessaire que la métropole soit financièrement impliquée, entre autres, dans la création et l’entretien des aires à disposition des voyageurs. Franck Sinisi, le conseiller frontiste, prend alors la parole (à la 186ème minute) sur la question avec cette idée ahurissante : « C’est vrai qu’il est plus judicieux de les parquer dans un endroit où peut-être qu’ils vont payer un loyer, (plutôt) qu’ils détruisent des stades ou qu’ils viennent illégalement, voilà, où ça revient encore plus cher à la métropole.

Concernant les Rroms, pour les loger je pense qu’il peut y avoir un autofinancement, hein. Il suffit au niveau de la Métro, bah je sais pas, d’investir, peut-être, de leur payer des dentistes. Je m’explique : “De leur payer des dentistes”, c’est-à-dire de leur mettre des dents en nickel, de récupérer leurs dents en or et je pense que, juste ça, ça leur permet de se nourrir et de se loger ».

Et de se justifier en riant, quelques minutes plus tard, par cette allégation des plus fumeuses : « Le roi des Roms, (...) lui, il a pas les dents en or, il a tout en or, jusqu’à la tirette de la chasse des WC, et ça c’est France Télévision qui nous l’a montré ».

Ces propos ignobles ne sont évidemment pas sans rappeler le début des années 40, où les nazis donnaient l’ordre de récupérer les dents en or et les alliages dentaires précieux dans la bouche des cadavres sortant des chambres à gaz.

Suite à la révélation de cette déclaration, le Front National a communiqué sur le fait que « s’il s’avère que Franck Sinisi a bien tenu de tels propos, alors il sera sanctionné en commission de discipline ». Ce qui est étonnant, puisque l’intégralité de l’audio du conseil est accessible librement.

Mais nul besoin d’aller chercher jusqu’à l’extrême-droite pour entendre des propos xénophobes, racistes. François Fillon par exemple évoquait à son meeting de Caen, le 16 mars dernier, un « racisme anti-Français », ce qui revient à nier totalement la dimension structurelle du racisme et à augmenter toujours plus le climat réactionnaire qui règne sur l’échiquier politique.




Mots-clés

Racisme   /    FN   /    Rroms   /    Société