^

Politique

Attentive au regard de ses électeurs...

Une députée LREM trouve "terrible" que son mari ne puisse pas acheter une Porsche Cayenne

C’est la loi des séries. Après l’épisode des « pâtes », une députée LREM trouve « terrible » que son mari ne puisse pas acheter une Porsche Cayenne. La députée, « attentive au regard » de ses électeurs de Haute Gironde compte bien se séparer de ses « belles bagnoles ».

Véronique Hemmerer le dit : "Avec mon mari, on aime les belles bagnoles". Mais attentive au regard de ses électeurs de Haute Gironde, elle compte s’en séparer. La députée est sous les feux des projecteurs depuis que SudOuest aurait constaté "quelques oublis" dans la déclaration d’intérêts de cette parlementaire. Les journalistes du quotidien régional ont donc contacté l’élue pour en savoir un peu plus, ce vendredi 22 décembre.

Et, surprise, la députée leur a parlé de sa passion des "belles bagnoles". Véronique Hammerer affirme :

J’ai acheté il y a quelques temps une Coccinelle, un vrai bijou. Mais je vais la revendre. On en a discuté avec des amis et des militants : une députée en décapotable, ce n’est pas possible… Avec mon mari on aime les belles bagnoles. Il voulait justement remplacer son Santa Fe de 12 ans d’âge par une Porsche Cayenne, je lui ai dit de ne pas le faire, sinon j’entends déjà les réflexions, il y a aura toujours des gens malveillants. C’est terrible en même temps  !

Après la députée LREM qui expliquait devoir manger des « pâtes » depuis qu’elle est députée, il semble donc que c’est « terrible » de ne pas pouvoir s’acheter une Porsche Cayenne. Les temps sont durs… pour les députés LREM et les maires des grandes villes qui viennent d’être augmentées de 40%....

Tel est une nouvelle illustration du mépris de classe incroyable des classes dominantes.

Credits Photos : Véronique Hammerer représente LREM / © DR




Mots-clés

LREM   /    Politique