^

Société

Racisme décomplexé

Une femme noire transformée en blanche : Dove contraint de retirer une nouvelle pub raciste

Dove n’en est pas à son premier coup du côté des publicités nauséabondes. Cette fois encore ils frappent fort avec une vidéo montrant une femme noire transformée en blanche après s’être lavée avec un gel douche Dove.

Dove obligé de s’excuser et retirer la publicité

La vidéo de promotion du dernier gel douche Dove, postée sur la page Facebook américaine de la marque, a suscité dès sa sortie un scandale sur les réseaux sociaux. Pour cause, dans la courte vidéo désormais supprimée, on pouvait voir une jeune femme noire retirant son t-shirt pour laisser apparaître une femme blanche. Image raciste, renouant avec la très longue tradition de publicités pour savon associant la peau noire à la saleté, et la peau blanche à la pureté. Tradition remontant à la colonisation, et sans cesse réactualisée :



Sur Twitter le hashtag #BoycottDove n’a pas tardé à être lancé et massivement repris à travers le monde. Samedi, face à ce tollé la marque a dû réagir via Twitter : « Une image que nous avons récemment postée sur Facebook a manqué son objectif de représenter les femmes de couleur. Nous regrettons profondément l’offense que cela a causé. » La vidéo a depuis été supprimée.

Les antécédents racistes de Dove

Comme l’ont souligné de nombreux internautes, Dove n’en est pas à son coup d’essai. En 2011 déjà ils sortaient une lotion pour les peaux « normales à foncées », assumant entièrement de hiérarchiser les couleurs de peaux, en désignant la blancheur comme la norme. Récidive en 2015 : une publicité pour gel douche paraît, très semblable à celle qui a choqué sur internet ces derniers jours. On y voyait trois femmes, classées par couleur de peau, de la plus foncée à la plus claire, avec écrit au-dessus : avant / après. Les explications au bas de l’image indiquaient que leur gel douche « améliorait l’aspect de la peau », véhiculant l’idée raciste, bien ancrée dans les pays occidentaux que le noir représente quelque chose de « méprisable » et associe la blancheur à des valeurs positives.

Le géant néerlandais Unilever, dont fait partie Dove, avait lui-même suscité l’indignation et du présenter des excuses, suite à un concours en Thaïlande autour d’un produit éclaircissant la peau.




Mots-clés

Racisme   /    Société