^

Jeunesse

Reprise du mouvement étudiant

Université Paul Valéry- Montpellier : en AG, 250 étudiants votent la mobilisation du 9 octobre

Ce mercredi 3 octobre à l'université Paul Valéry de Montpellier, se tenait la première assemblée générale de rentrée, réunissant 250 étudiants ! Ont été votées notamment la participation des étudiants à la manifestation du 9 octobre, la mise en place d'un comité de mobilisation et une prochaine assemblée générale le 16 octobre.

Assemblée Générale du 3 octobre, université Paul Valéry, Montpellier. Crédit photo : Révolution Permanente

Au printemps dernier, la fac de Montpellier Paul Valéry avait été une des facs à l’avant-garde de la mobilisation étudiante. Le mouvement s’était amplifié et avait pris une ampleur nationale notamment après la très violente répression d’une bande fasciste sur les étudiants mobilisés.

Dès cette rentrée, les étudiants montpelliérains ont décidé de ne pas rester inactifs face aux nombreuses attaques contre la jeunesse, les travailleurs et les retraités que veut nous infliger un Macron pourtant très affaibli. Ce mercredi 3 octobre, une Assemblée Générale a réuni environ 250 étudiants. Au programme : des points d’information sur Parcoursup et l’arrêté licence, sur la mobilisation de l’année dernière, mais aussi des perspectives sur pourquoi et comment lutter contre Macron.

L’arrêté licence prévoit notamment la possibilité de suppression d’un grand nombre d’heures d’enseignement – par exemple remplacées par des stages en entreprise – ainsi que la suppression des rattrapages et de la compensation. Il prévoit également la possibilité de supprimer les bourses voire de retirer les visas d’étudiants qui n’auraient pas eu de résultats assez satisfaisants selon un « contrat pédagogique de réussite ».

Malgré une présence notable d’étudiants venus s’opposer à toute forme de mouvement, les propositions en faveur d’une mobilisation ont été adoptées à la majorité. Les étudiants de Paul Valéry participeront donc à la manifestation du 9 octobre en cortège étudiant. Pour faciliter la participation de tous, ils demandent la banalisation des cours le jour de la manifestation et le jour de la prochaine AG (le 16 octobre). Si l’administration de la fac choisit malgré tout de pénaliser les absences, les étudiants proposent également de bloquer l’université à ces deux dates, afin de permettre une participation plus large au mouvement. Un comité de mobilisation se tiendra ce vendredi à 14h afin d’organiser la suite. Les étudiants ont voté leur refus des différentes réformes de Macron, sous la forme de la motion suivante :

« Nous, Assemblée Générale de Paul Valéry Montpellier 3 réunissant plus de 250 étudiants, réclamons l’abrogation de l’arrêté licence et de la loi O.R.E, qui prévoient la mise au pas de la jeunesse étudiante au marché du travail, après avoir mis à l’écart de l’université une grand partie de celle-ci. Nous appelons toutes les organisations qui sont opposées à l’arrêté licence à refuser de participer avec les gestionnaires de la misère à sa mise en application dans les conseils centraux. Par ailleurs, nous appelons toutes les organisations syndicales et politiques qui veulent combattre les contre réformes du gouvernement, à mettre en place un véritable plan de bataille pour faire reculer Macron. »




Mots-clés

Parcoursup   /    Plan Etudiants   /    mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    Université   /    Jeunesse