^

Jeunesse

D'où vient la violence ?

Université de Montpellier : 50 CRS pour évacuer une fac vide, mais mobilisée à la rentrée

Ce matin les CRS sont entrés dans l’université Paul Valéry pour l’évacuer : si les barricades tenaient, aucun étudiants n'étaient présents sur les lieux. Durant cette période de pause universitaire, les étudiants, toujours mobilisés, avaient annoncé reprendre l'occupation à la rentrée.

Crédit photo : Le Poing Info

Une action qualifiée de « ridicule » par Solidaires Etudiants Montpellier. Les étudiants avaient pourtant prévenu qu’il n’y aurait personne dans la fac cette semaine de vacances scolaires. Cela n’a pas empêché les flics de venir à une cinquantaine pour évacuer la fac. Une tentative ratée donc, les barricades comme le disent les étudiants mobilisés sur Facebook tiennent toujours et ils seront de retour à la rentrée pour obtenir le retrait de la loi ORE.

Cette intervention policière fait suite à une série d’eévacuations ou tentatives d’évacuations de fac ces derniers jours, à commencer par celle de Tolbiac, d’une grande violence et qui a causé un grand nombre de blessés, notamment un blessé très grave d’après de nombreux témoignages.

Si la fac est vide cela n’empêche pas les étudiants montpellierains de rester mobilisés notamment aux côtés des cheminots, avec qui ils ont participé à une action de blocage de l’entreprise Geodis, filiale de la SNCF de transport routier, comme le rapporte à nouveau le journal en ligne Le poing Info contre la filialisation du fret.




Mots-clés

Sélection à l’université   /    Montpellier   /    Répression   /    Jeunesse