^

Jeunesse

La mobilisation s’étend

Universités. Occupation de deux des principaux amphithéâtres à Aix et Marseille

Les étudiants d’Aix-Marseille, réunis en assemblée générale ce jeudi 5 avril, ont décidé l’occupation de deux des principaux amphithéâtres de la plus grande université de France.

La mobilisation contre le plan Étudiants est ancienne à Aix-Marseille. Depuis le mois de décembre, les étudiants se mobilisent contre l’instauration de la sélection à l’Université. Comme à Toulouse, Tolbiac, Montpellier, un nouveau cap vient d’être franchi, ce jeudi, dans la montée en puissance du mouvement. Les étudiants, réunis simultanément à Aix et à Marseille en assemblée générale ce midi, ont décidé d’occuper les principaux amphithéâtres de leurs sites respectifs, l’amphithéâtre Guyon sur le site Schuman à Aix-en-Provence et le Grand Amphi sur le site Saint-Charles à Marseille.

A Aix-en-Provence, les étudiants ont fait irruption dans l’Amphi Guyon dans lequel l’administration essayait de vanter les mérites de la nouvelle université aux lycéens lors de la première journée des « Journées du Futur Bachelier ». La démonstration a tourné court devant le début de l’occupation. Yvon Berland, président d’Aix-Marseille Université, a d’ailleurs annulé la deuxième journée des « Journées du Futur Bachelier » dans les filières Arts-Lettres-Langues, sans doute par peur que la mobilisation en cours dans son université ne soit visible aux yeux de tous.

Plusieurs dizaines d’étudiants occupent cette nuit les deux amphithéâtres pour en faire un point d’appui pour la lutte contre le plan Étudiants et, au-delà, contre toutes les tentatives du gouvernement de détruire les services publics de l’éducation, de la santé et du rail. Des énergumènes de l’UNI et de l’Action française, fidèles à leur réputation de chiens des sales besognes de l’État, ont d’ores et déjà menacé les étudiants aixois mais les jeunes mobilisés sont sur leur garde.

L’occupation de deux amphithéâtres à Aix et Marseille marque l’extension du mouvement de lutte contre la sélection à l’université à l’ensemble du territoire, dépassant désormais les fiefs du Mirail, de Tolbiac, de Montpellier, de Nancy…

Crédits photo : 2007 © Maxppp -




Mots-clés

Sélection à l’université   /    Grève   /    Marseille   /    Université   /    Jeunesse