^

Notre classe

Seule la lutte paye

Victoire express : XPO Logistics, leader européen de logistiques, cède après 10h de grève

Le 5 février au matin, plusieurs dépôts du Loiret du géant européen de la logistique ont débrayés à 5h au début du service. A 15h, la direction avait cédé. Un rappel dans la période du pouvoir de la grève pour obtenir des augmentations de pouvoir d’achat.

XPO Logistics est un groupe international, dans le top 8 mondiale dans le domaine de la logistique. Avec plus de 15 milliards de dollars de chiffre d’affaire en 2015, le géant s’est implanté en Europe la même année, en rachetant Norbert Dentressangle.

Ce qui a causé la colère des salariés, c’est avant tout le non-respect par XPo Logisitcs de ses engagements concernant la prime d’intéressement. En effet, lors d’accord conclu l’an passé, la direction s’était engagée à verser 1000€ de prime d’intéressement aux employées mais n’en a versé que 490€. En protestation, les travailleurs se sont mis massivement en grève mercredi matin comme en témoigne les 80% de grévistes annoncé dans les différents centres du Loiret.

Cette journée de grève coïncide aussi avec le dernier jour de négociation annuelle. La position de la direction au cours de ces négociations a été dénoncé par les représentants du personnelles comme « indécente ». En effet, les augmentations de salaires proposé par l’entreprise de 1,45% pour les salaires les plus bas ne permettais même pas de compenser l’inflation de 1,6%. Face au cynisme de la direction, la lutte des employés à payer et ils ont obtenues 2% d’augmentation de salaire, une prime de transport de 110€ et un jour de plus par an par enfant malade.

Il faut aussi noter les caractéristiques sociales des travailleurs des « usines de colis » rassemble beaucoup des caractéristiques de Gilets Jaunes. En effet, ces centres situés loin des centres villes emploient beaucoup d’intérimaires pour faire un travail usant autant physiquement que psychologiquement du fait de l’utilisation de plus en plus rependue de la « commande vocale ». Bien que l’emploie d’intérimaires soit très commun, la logistique est une des rares voix qui peut mener à un CDI dans les zones désindustrialisées et péri-urbaines. Même si les luttes dans ce domaine ne font pas souvent la une des journaux, les entrepôts regroupent près de 13% des ouvriers du pays. De plus comme l’ont montré les différents blocages d’entrepôts Géodis ou Amazon, ce secteur d’activité présente de nombreux point de convergence avec le mouvement des Gilets Jaunes en cours.




Mots-clés

Grève   /    Notre classe