^

Notre classe

Pour la réintégration de Marie… solidarité !

Vidéo. La grève se poursuit chez les salariés du nettoyage du centre des impôts de Paris 11e

Depuis le 20 février, les salariés du nettoyage du centre des impôts de Paris 11e mènent une grève déterminée pour la réintégration de leur collègue Marie, scandaleusement licenciée sans aucune forme de procès au cours de la passation du marché du nettoyage à la société Novasol. Au prétexte cynique du renouvellement de son titre de séjour au cours du changement d’employeur, il s’agit en réalité de dégraisser les équipes de nettoyage pour faire accomplir le même travail par un nombre toujours plus restreint de salariés, avec les conséquences que l’on connaît pour les cadences et la pénibilité. Ces méthodes ne sont pas nouvelles et tendent à se généraliser dans le privé comme dans les services publics, toujours plus soumis à la mise en concurrence et à la recherche de profits. A l’inverse de la généralisation de la sous-traitance, la CGT revendique la réinternalisation des tâches comme le nettoyage ou la cantine, pour que l’ensemble des salariés des Finances Publiques disposent des mêmes droits.

Nous sommes allés ce vendredi à la rencontre des grévistes, dont la mobilisation en solidarité avec leur collègue est exemplaire et mérite le soutien le plus large, pour imposer la réintégration de Marie. En effet, l’employeur continue à ce jour à faire la sourde oreille et emploie des méthodes honteuses pour discréditer les grévistes, comme en témoigne Fabrice Egalis, élu CGT CHSCT Finances Paris, dans notre vidéo. Un nouveau rassemblement est appelé ce lundi à 16h30. Nous relayons le communiqué y appelant et invitons nos lecteurs à s’y rendre nombreux et à soutenir la grève, qui peut être suivie sur la page Facebook « Nettoyage Neg Greve ».


Communiqué de Presse de la CGT finances 75 et du Collectif du Nettoyage Parisien de l’Union Départementale CGT

La CGT Finances publiques à Paris et le Collectif du Nettoyage Parisien de l’Union Départementale CGT appellent à un rassemblement de soutien à Marie le 11e lundi 27 février à 16h30 au 39, rue Godefroy Cavaignac (Mo Voltaire)
Salariée du nettoyage dans le centre des finances publique de Paris depuis 2009, tous ses collègues se sont mis en grève par solidarité le lundi 20 février, afin que l’entreprise prestataire Novasol lève l’interdiction injustifiée de travailler sans délai et lui paye ses mois de janvier et de février.
La société NOVASOL a repris le marché du nettoyage sur ce site et cherche à réduire le nombre de salariés. Ici le prétexte avancé par Novasol est l’absence de titre de séjour au 1er janvier.
Les services de la sous préfecture avaient contacté directement le DRH de Novasol le 9 février afin de lui indiquer qu’aucun obstacle juridique ne se présentait à la délivrance du titre de séjour. Le 14 février, un titre de séjour était délivré à Marie et logiquement elle s’attendait à reprendre donc sa place au travail.
Novasol persista dans son refus et les collègues de Marie écrivirent au DRH le vendredi 17 février. Le lundi 20 février, ses collègues se mirent en grève et exigèrent qu’elle puisse revenir parmi eux faire son travail et gagner son salaire. Le 22 février, l’inspectrice du travail confirma la position de la préfecture et la légitimité de la demande de réintégration de Marie.
Depuis, aucune tentative n’a été faite par Novasol de dialoguer avec ses salariés.
La société Novasol a été retenue au marché public via l’UGAP mandaté par l’administration.
Ni les services de l’UGAP ni ceux de l’administration de la DRFiP n’ont cherché à favoriser le dialogue entre Novasol et ses salariés, laissant grandir la colère des collègues de Marie.
Les grévistes sont déterminés à obtenir le retour de Marie au travail parmi eux et avec son salaire de janvier et de février dus. Ils ne reprendront pas le travail avant.
Pour soutenir financièrement les grévistes : chèques à l’ordre de solidarité grévistes CGT à adresser à CGT Finances Publiques Paris 6 Rue St Hyacinthe 75001 Paris

Paris, le 26 février 2017




Mots-clés

Grève   /    Notre classe