^

Notre classe

Interview de cheminots mobilisés le 9 mars

[Vidéo] Parole de cheminot. Loi travail et décret SNCF : deux réformes, une seule lutte

La journée de mobilisation du 9 mars a été l’occasion de nombreuses convergences, contre la loi travail mais également sur les revendications de secteurs de travailleurs comme les cheminots, qui subissent avec la réforme du rail les conséquences d’une même politique anti-sociale menée par le gouvernement. Ainsi, une délégation d’étudiants mobilisés de l’université de Paris 8 est venue apporter son soutien à l’assemblée générale des cheminots de Gare du Nord.

A cette occasion, Révolution Permanente a interviewé un conducteur de RER et un agent de circulation en grève :

[Parole de cheminot - 1/3] Loi travail et décret SNCF : deux réformes, une seule lutte

« Le lien qu’on peut faire avec la loi El Khomri, c’est que cette loi elle a la même logique que ce qui est en train de se faire à la SNCF »
« Les cheminots, on est moteurs dans cette histoire. Parce que quand on fait grève ça se voit. Le rassemblement d’aujourd’hui, avec les étudiants, les boites privées, la fonction publique, les lycées… ils ont calé leur date en fonction de la date qu’avaient posée les cheminots au départ ».
« Quoi qu’il arrive, nous le 31 on sera en grève. C’est certain nous les cheminots on sera en grève contre la casse du code du travail, avec l’ensemble des salariés »
« On va gagner, on est obligés de gagner, sinon on va retourner au 19e siècle, où il y avait l’esclavage, où le patron arrivait le matin en disant "Ah bah non, j’ai pas besoin de toi, tu peux rentrer", ou si tu dis quelque chose qui ne va pas lui plaire il te licencie, et si tu demandes pourquoi il va te dire "parce que j’ai envie". C’est ça qui est prévu dans la loi. Tu pourras être viré sans justification. »

[Parole de cheminot - 2/3] Comment la réforme SNCF va créer du chômage

« Quand le gouvernement supprime 10 repos… il y a 160 000 salariés à la SNCF. Ca fait un sacré paquet de jours. (…) Quand on sait qu’aujourd’hui en France, il y a des gens qui cherchent du boulot. Et bien avec cette règle là, le gouvernement vient de supprimer 1.600.000 jours de travail. C’est ça qu’il faut que les gens comprennent. (…) On est pas en train de défendre notre petit pré-carré, on est en train de défendre l’intérêt général ».

[Parole de cheminot - 3/3] Les temps de repos des conducteurs, c’est la sécurité des passagers

« Les temps de repos, c’est pas seulement pour notre confort, c’est tout simplement pour la sécurité des voyageurs. Il y a des temps de repos à respecter, et ça c’est très important. »




Mots-clés

SUD-Rail   /    Loi El Khomri   /    SNCF   /    Notre classe