^

Politique

Censure au XXI° siècle

"Youpi", le magazine des 5-8 ans à la botte du CRIF

Les lecteurs et les lectrices de « Youpi », le magazine pour les 5-8 ans, vont être déçus, en janvier : ils n’auront pas droit à leur magazine préféré, ni en kiosque ni par correspondance. Pas tout de suite, en tous cas. Le temps d’envoyer au pilon le premier tirage, qui a déplu au Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, en d’en imprimer un second.

Quel est le crime de Youpi ? Un article essayant de vulgariser, en quelques lignes, pour des enfants, quelques éléments de géographie politique. On découvre, au fil d’un dossier, une carte, colorée et croquée à la hâte, sur laquelle sont dessinés des tracés frontaliers. « On appelle ces 197 pays des États, comme la France, l’Allemagne ou l’Algérie », peut-on lire dans le cartouche de légende. « Il en existe quelques-uns de plus, mais tous les autres pays du monde ne sont pas d’accord pour dire que ce sont de vrais pays (par exemple l’État d’Israël ou la Corée du Nord) », conclut le petit texte.

On aurait pu s’attendre à ce que la représentation de la République Démocratique Populaire de Corée en France proteste vigoureusement. Plus sérieusement, la République Arabe Sahraouie Démocratique, reconnue par 46 Etats ainsi que par l’Union Africaine mais toujours occupée par la monarchie marocaine, fidèle alliée de Paris, aurait pu également prendre ombrage. Mais c’est le CRIF qui est monté au créneau.

Revendiquant une sorte de monopole de tout ce qui peut de près ou de loin, à voir avec Israël, et reliant, de façon systématique et artificielle Judaïsme et sionisme, le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France a bruyamment protesté à travers un communiqué de son président, Francis Kalifat. Il s’agit, selon Kalifat, d’une « contrevérité historique livrée à l’esprit de jeunes enfants entre 5 et 10 ans ». Pourtant, l’État d’Israël n’est, en effet, pas reconnu par 31 membres de l’ONU.

La rédaction de Youpi ne faisait que souligner le fait que, du point de vue du droit international, un État l’est en tant que tel à partir du moment où il est reconnu par ce qui constitue la communauté des nations. Assimilant, comme à son habitude, le fait que l’on puisse refuser l’existence de l’État d’Israël à de l’antisémitisme, le CRIF a eu gain de cause quasi immédiatement face au Groupe Bayard, le très confessionnel et catholique groupe qui édite Youpi et autres Astrapi et Je Bouquine pour enfants et adolescents.

Pour faire « acte de bonne volonté [et] contribuer à l’esprit de pacification et d’apaisement », Pascal Ruffenach, président du groupe Bayard, a annoncé le retrait du numéro de janvier après avoir plaidé la « maladresse ». En revanche, le fait qu’au cours des dernières semaines 95% des manifestants arrêtés par Tsahal après la provocation de Trump consistant à reconnaître Jérusalem capitale d’Israël soient des mineurs ou de très jeunes adultes ne semble pas avoir ému outre mesure Ruffenach ou les rédacteurs de Youpi. Même face à la littérature jeunesse, tous les enfants du monde ne sont pas égaux.




Mots-clés

Benyamin Netanyahou   /    Israël   /    Donald Trump   /    Racisme   /    Palestine   /    Politique