^

Politique

A l'arrêt !

17 décembre : 5 des 8 raffineries en grève reconductible, pénurie prévu pour 7 d’entre elles !

Le mouvement se durcit dans les raffineries. Actions matinales de blocages en ce jour de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, mais on apprend également la poursuite de la grève en reconductible. 7 raffineries prévoient d'être en pénurie dans les jours à venir.

mardi 17 décembre 2019

Dans le secteur privé, les raffineries sont à la pointe de la mobilisation contre la réforme des retraites. Le 10 décembre, sept des huit raffineries françaises étaient mobilisées, avec la possibilité évoquée d’un mouvement reconductible. Sur la raffinerie de La Mède, par exemple, le taux de grévistes était de 90%, comme nous l’expliquait Fabien Cros de la CGT Total ce 13 décembre.

Alors que l’actualité des raffineries a été marquée, ces derniers jours, par l’impressionnant incendie du plus gros site de l’hexagone, près du Havre, la question se posait aujourd’hui : quelle continuité de la mobilisation dans ce secteur central ?

Une cinquième raffinerie a rejoint le mouvement reconductible, ce 17 décembre. Ainsi, les raffineries Total de La Mède, de Normandie, de Pétroinéos Lavéra et la raffinerie de Grandpuits ont été rejointes dans la grève reconductible par la raffinerie de Donges en Loire Atlantique. Selon Nantes Révoltés, le mouvement sur cette dernière a vu une convergence entre les travailleurs et les Gilets jaunes, venus apporter leur soutien.

Ce matin, l’accès est de la raffinerie de Saint Nazaire était également bloqué par les grévistes bloquant les camions.

Autre point essentiel de la mobilisation, l’impact de la grève commence à porter ses fruits. Ainsi, selon la CGT, la pénurie est aujourd’hui presque inévitable sur 7 des 8 raffineries françaises ! « C’est clair et net qu’elle va arriver, l’impact va être majeur dans quelque temps, il n’y aura pas de quoi re-remplir » explique ainsi Daniel Bretones, secrétaire général CGT du site pétrochimique de Lavéra sur France tv info.

Une donnée qui change évidemment le rapport de force, et qui pose comme une nécessité la reconduite du mouvement pour accentuer la pression sur le gouvernement. En ce sens, il s’agit à la fois de développer les assemblées générales décisionnaires à la base, pour la construction de réels cadres interprofessionnels, comme lieu de décision de la lutte, jusqu’à obtention de toutes les revendications, et en premier lieu du retrait sans négociation ni amendement de la réforme des retraites.




Mots-clés

Grève décembre 2019   /    Réforme des retraites   /    Blocage économique    /    Grève   /    Grèves raffineries    /    Grève générale   /    Politique