^

Notre classe

Interdiction des licenciements

1er mai en Savoie. 800 personnes pour sauver l’usine Ferropem

Après l'annonce de 352 destructions d'emploi par Ferroglobe en Savoie et en Isère, les travailleurs des deux usines concernées ont appelé à un 1er mai de lutte sur chaque site. Révolution Permanente s'est rendu à l'usine de Château-Feuillet, à La Léchère (Savoie). Le reportage qui suit propose des morceaux choisis, avant que nous revenions plus en détail sur la matinée dans un article qui sera publié dans quelques jours.

mardi 4 mai

Malgré les menaces de pluie, les travailleuses, travailleurs et leurs soutiens ont convergé dès 9h du matin vers le site de Château-Feuillet, à La Léchère, en Savoie. Lancé par la CGT, l’appel a été suivi par 800 personnes, toutes déterminées à sauver les emplois après les annonces de Ferroglobe.

Après une prise de parole de Ralph Blindauer, avocat des salariés, le cortège s’est formé pour rejoindre la mairie de La Léchère, devant laquelle l’équipe municipale avait proposé de se rassembler. Le maire de La Léchère, Jean-François Rochaix, a alors affirmé l’importance de la défense des emplois, avant qu’Eric Granata, responsable de l’UD CGT, a rappelé entre autres les chiffres des dividendes remontés par Ferroglobe, ainsi que ceux des aides dont le groupe a bénéficié.
Une fois de retour sur le site, les prises de parole des politiques, notamment EELV et LR, se sont succédé, montrant que la campagne pour les régionales était actuellement ouverte. Le sauvetage de Ferropem constituait un enjeu pour les candidats de partis dont les politiques ouvertement anti-ouvrières ont pourtant largement préparé le terrain aux licenciements massifs actuels.

Le reportage ci-dessous propose des morceaux choisis de cette matinée de lutte.
Révolution Permanente apporte son soutien à tous les salariés de Ferropem et, au-delà, à toutes celles et tous ceux qui subissent les plans de licenciement ou la dégradation de leurs conditions de travail. Ripostons à la hauteur des attaques !




Mots-clés

Savoie   /    Chambéry   /    #NosViesPasLeursProfits   /    mouvement ouvrier   /    Licenciement(s)   /    Patrons-voyous   /    Notre classe