^

Politique

Mobilisation

20 et 21 mars : dans les rues contre les violences policières & les lois racistes et liberticides !

Le week-end du 20 et 21 mars sera aux couleurs de l’antiracisme et de la lutte contre les lois liberticides. Le samedi 20 mars, est appelée la marche annuelle des collectifs de familles victimes de violences policières, et la marche des solidarités, tandis que le dimanche 21 mars aura lieu celle contre la loi Séparatisme.

mercredi 17 mars

Crédits photo : O Phil des Contrastes

Ce mardi 16 mars, des rassemblements avaient lieu dans toute la France contre la Loi sécurité globale. Celle-ci, revisitée en partie par un groupe de sénateurs, était examinée par l’ensemble de la Chambre haute du Parlement. Or, alors que sous pression de la rue qui dénonçait un projet liberticide au service de l’impunité policière, le gouvernement avait été contraint de promettre quelques concessions, la nouvelle version demeure tout aussi liberticide que la première.

Dans le même temps, la loi séparatisme, profondément islamophobe, a été votée à l’Assemblée Nationale le 16 février. Une offensive raciste qui s’est notamment rapidement incarnée par l’annonce de Darmanin du contrôle de 89 mosquées soupçonnées de « séparatisme ».

Plus largement, depuis plusieurs mois, les attaquent répressives et racistes se multiplient dans le cadre du tournant sécuritaire opéré par le gouvernement, marqué en outre par les attaques contre « l’islamo-gauchisme » à l’université de Vidal ou encore les mesures racistes de Schiappa, sous couvert de « féminisme ».

Dans ce contexte, plusieurs dates de mobilisations ont été posées ce week-end, contre ces lois racistes et liberticides, et en soutien aux familles victimes de violences policières.

Tout d’abord, samedi 20 mars aura lieu la marche annuelle des collectifs de familles de violences policières, jointe à la marche des solidarités, dans plusieurs villes de France. Un premier appel « Stop à l’impunité ! » a été lancé par le Réseau d’entraide Vérité et Justice avec des familles de victimes, des blessés et des mutilés. Elles y rappellent que le 21 mars est la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, célébrée en mémoire du massacre de Sharpeville en 1960, au cours duquel la police a tué 69 personnes noires lors d’une manifestation contre l’apartheid. L’appel dénonce un système, au sein duquel la police est là pour surveiller, punir et réprimer les classes populaires et les personnes racisées en priorité, et toute contestation sociale ensuite.

L’appel de la marche des solidarités, conjointement à celui des victimes de violences policières, exige quant à lui l’abrogation de la loi sécurité globale et de la loi séparatisme, mais aussi la liberté de circulation, d’installation et la régularisation des sans-papiers. A Paris la manifestation est appelée à 13H12, place Edmond Rostand (RER Luxembourg) pour débuter à 14h et rejoindre la place de la Bastille.

Dimanche 21 mars, le Front contre l’islamophobie, rassemblant de nombreux signataires tels que le FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires) ou la CRI (Coordination contre le racisme et l’islamophobie) appellent quant à lui à marcher dans toute la France contre la loi séparatisme. L’appel intitulé « Non à la loi islamophobe et liberticide ! » rappelle notamment comment « le gouvernement instrumentalise le terrorisme, ses victimes et nos émotions pour faire de chaque musulman.e un ennemi de l’intérieur ».

Les deux journées seront donc sous la même couleur : celle de la lutte contre toutes les lois racistes et liberticides que veut nous imposer le gouvernement. Face à l’importance de cet enjeu il faudra être nombreux. Surtout, à l’heure où la crise frappe de plein fouet la majorité de la population, il apparaît fondamental que le mouvement ouvrier se saisisse de ces enjeux centraux pour ouvrir la perspective d’un grand mouvement d’ensemble contre la crise, la gestion répressive de la crise sanitaire et les lois liberticides et racistes du gouvernement.




Mots-clés

Loi séparatisme   /    Racisme d’État   /    Anti-racisme   /    Racisme   /    Violences policières   /    Politique