^

Politique

Reforme des retraites

20 février. Avocats, transports, éducation, … à nouveau dans la rue contre la réforme des retraites

Ce jeudi, les travailleurs se mobilisent à nouveau à l’appel de l’Intersyndicale. Avocats, transports, éducation, contrôleurs aériens seront notamment en grève et dans la rue dans tout le pays pour demander le retrait de la réforme des retraites. Pourtant, pour de nombreux grévistes, c’est la perspective d’un retour en reconductible qui apparaît comme la seule option crédible, et une partie d’entre eux semble bien déterminée à la faire advenir.

mercredi 19 février

Crédit photo : O Phil des Contrastes

Après un 17 février en demi-teinte, à l’appel de la majorité des syndicats de la RATP, une nouvelle journée de mobilisation nationale et interprofessionnelle, à l’appel de l’Intersyndicale, prendra place ce jeudi. Si, depuis le 29 janvier, les journées isolées ont tendance à faiblir, moins par manque de détermination des travailleurs que par conscience de l’incapacité de cette stratégie à permettre d’imposer un rapport de force à la hauteur de la situation, différents secteurs devraient répondre à l’appel.

C’est le cas notamment des transports publics qui, dans de nombreuses villes de France, prendront part à la mobilisation, occasionnant des perturbations diverses. Ainsi, le Réseau Astuce de la Métropole à Rouen, Keolis Dijon Mobilités, la Régie des transports métropolitains à Marseille ou encore le réseau Lignes d’Azur niçois ont d’ores et déjà annoncé des perturbations, en plus de la RATP.

Du côté des « locomotives » du mouvement, la SNCF et l’énergie seront également de la partie, comme de nombreux établissements scolaires du primaire et du secondaire. Une mobilisation qui, dans le secondaire, se mêle avec la lutte contre la réforme du bac et les E3C qui agite une grande partie des lycées ces dernières semaines. Parmi les autres secteurs mobilisés, on peut citer les contrôleurs aériens qui se mobiliseront à l’appel de l’USAC-CGT. De nombreux barreaux seront également à l’arrêt dans le cadre d’un mouvement qui se maintient, après près de 6 semaines de lutte.

Pourtant, si des dizaines de milliers de grévistes et de manifestants devraient être mobilisés demain, chez beaucoup de travailleurs, la conscience que c’est la reconductible qui seule permettra de créer un rapport de force à même d’imposer le retrait tend à se généraliser. En ce sens, en l’absence de plan de bataille à la hauteur de la part des directions syndicales, certains grévistes commencent à se coordonner pour préparer un retour en grève illimitée, à l’image de la CGT Energie Paris, des raffineurs de Grandpuits et de la Coordination RATP-SNCF qui ont lancé cette semaine leur appel national à une rencontre pour préparer la grève générale.




Mots-clés

CGT Mines-Energie   /    Coordination RATP-SNCF   /    Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Réforme des retraites   /    Edito   /    Grèves raffineries    /    SNCF   /    Politique