^

Monde

Les frontières tuent !

22 migrants noyés au large de la Libye : ouvrons les frontières !

Ce mardi, l’ONU a annoncé que 22 migrants maliens, dont 3 enfants, sont morts en mer près des côtes libyennes. Alors que 61 rescapés ont été ramenés en Libye, les cas de migrants morts fuyant des conditions de vie inhumains sont en réalité fréquents. Plus que jamais, les frontières tuent.

mercredi 6 juillet

Crédits photo : PABLO GARCIA / AFP

Ce mardi, une déclaration de l’ONU affirme que 22 migrants d’origine malienne sont décédés dans un naufrage en Méditerranée. Au total, 83 migrants avaient quitté Zuwara en Libye, à bord d’un canot pneumatique, pour rejoindre les côtes européennes, le 22 juin dernier. Après neuf jours en mer, les gardes-côtes libyens ont récupéré les 61 rescapés. Ce sont ceux qui ont survécu au naufrage qui ont rapporté les décès de 22 personnes présentes avec elles, dont trois enfants. Les causes seraient la noyade et la déshydratation.

Les 61 migrants ramenés en Libye ont été placés en centre de détention. En effet, la Libye est régulièrement pointée du doigt par diverses ONG à cause des mauvais traitements qui y sont infligés aux migrants. Au-delà des détentions arbitraires, l’ONU a, dans un rapport de la Mission d’enquête du Conseil des droits de l’homme, affirmé que les migrants sont torturés, voire victimes de “disparition forcée” : “Ces détentions arbitraires et disparitions forcées en Libye s’accompagnent régulièrement d’abus et de « conditions inhumaines », selon les enquêteurs de l’ONU. [...] Ils ont identifié de nouveaux meurtres, cas de torture, viols ou encore persécutions de migrants par des acteurs étatiques, des milices ou des trafiquants.”. Bien que les conditions de vie pour les migrants soient inhumaines en Libye, ce pays reste un point de passage principal, ses côtes étant à 300 kilomètres de l’Italie.

Pour nous soutenir, c’est par ici !

De plus, les risques encourus par les migrants lors de la traversée de la Méditerranée ne sont pas rares. Par exemple en novembre 2021 dernier, 27 migrants s’étaient noyés à Calais, en ce qui concerne les côtes libyennes, en décembre 2020, quatre enfants avaient se sont noyés suite au naufrage de leur embarcation. Au total, sur la traversée des côtes libyennes aux côtes européennes, 129 personnes sont mortes en tentant cette traversée et 459 sont portées disparues et présumées mortes depuis janvier 2022, d’après l’OIM (Organisation internationale pour les migrations).

Les migrants fuient des mauvaises conditions de vie dues à la précarité économique et les guerres dans leurs pays d’origine, et ce malgré des risques importants. Pour qu’ils ne meurent pas en cherchant à vivre dignement, il est nécessaire de défendre l’ouverture des frontières, la liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous.



Mots-clés

Migrants   /    Ouvrons les frontières   /    Racisme   /    Monde