^

Politique

« Avocat, avocat, même si Macron ne veut pas nous on est là »

3 février : forte mobilisation des avocats, médecins et infirmiers contre la réforme des retraites

A Paris, et en région, les avocats, les médecins et infirmiers, ainsi que d’autres professions libérales ont manifesté en masse contre la réforme des retraites ce lundi après-midi à l’appel du collectif SOS Retraites. Mobilisés depuis 4 semaine, les avocats maintiennent le cap avec une nouvelle fois la totalité des 164 barreaux en grève.

lundi 3 février

Crédits photos : AFP
Alors que ce lundi débutait l’examen du projet de loi du gouvernement sur les retraites, plusieurs milliers de blouses blanches et robes noirs ont manifesté leur colère contre la réforme des retraites. Des manifestations avaient lieu dans toute la France, réunissant plusieurs professions libérales, avocats, médecins, infirmiers, kiné et même pilotes de ligne, ou encore des commissaires au compte et experts-comptables, à l’appel du collectif SOS Retraites.

A Paris, mais aussi à Strasbourg, Lille, Marseille, les avocats sont encore en première ligne dans la mobilisation avec une nouvelle fois la totalité des 164 barreaux en grève. A Paris l’ambiance est des plus combatives, et les avocats scandent : « Avocat, avocat, même si Macron ne veut pas nous on est là, pour l’honneur de la justice et pour un monde meilleur même si Macron ne veut pas nous on est là. »

Les avocats durcissent leur mouvement.

Selon les organisations près de 15 000 avocats ont manifesté à Paris ce lundi. Des jets de robe au haka devant un tribunal, le mouvement des avocats ne cesse de s’intensifier. Mobilisés depuis plus de 4 semaines, les avocats ont décidé de prolonger leur grève contre la réforme des retraites. Une grève qui commence à avoir de sérieux impacts sur les tribunaux. Ainsi comme l’explique RTL : « À Nanterre, par exemple, la justice tourne au ralenti. Si les délais sont déjà bien trop longs en temps normal, ils explosent depuis janvier et 145 affaires ont déjà été renvoyées ». Comme l’explique Les Echos « la grève a gagné l’ensemble des barreaux, et des centaines de procès ne peuvent plus se tenir faute de défense au pénal et au civil. Selon les juridictions entre 50 % et 100 % des affaires sont renvoyées au risque de faire exploser les délais de jugement. »

Médecins libéraux, infirmières se joint de nouveau au mouvement

Face à la casse du système de retraites, désormais, cinq syndicats de soignants libéraux, et du paramédical appellent à la grève illimitée à partir du 3 février. Dans le cortège, les manifestants brandissaient des pancartes telles que « Libéraux, vaches à lait » ou encore « Infirmières en voie d’extinction » comme le précise le Nouvel Obs.




Mots-clés

Réforme des retraites   /    Politique