^

Politique

PAS DE TRÊVE

35% de TGV le 1er janvier : ces chiffres qui montrent la réalité de la grève qui continue

La grève s’essouffle, ne cesse de répéter en boucle les grands médias. Pourtant, la SNCF peine à faire circuler plus d’un TGV sur deux ces derniers jours. Ce 1er janvier, seuls 35% seront en circulation.

samedi 28 décembre 2019

« La grève s’essouffle » : c’est ce que n’ont de cesse de répéter les éditorialistes et les grands médias, en s’appuyant sur les chiffres officiels selon lesquels il y aurait 8,5% de grévistes ce vendredi 27 décembre. Outre que ces chiffres émanent de la direction de la SNCF qui a intérêt à plomber la mobilisation, elles prennent en compte les cadres de l’entreprise qui sont quasiment sortis de la grève depuis près de deux semaines. Chez les conducteurs, le taux s’établit à 42,1% de grévistes toujours selon les chiffres officiels.

En réalité, derrière l’entreprise de communication des grands médias, la réalité est que les grévistes à la SNCF –mais aussi à la RATP- sont en train de réaliser un exploit dans le contexte d’une grève isolée en pleine période de vacances et sans date de mobilisation nationale avant le 9 janvier. Après 23 jours de grève, un conflit qui dépasse déjà en longueur les grandes grèves de 1995, la paralysie se maintient à la surprise de la plupart des observateurs. A l’approche des vacances, on espérait du côté du gouvernement qu’il pourrait y avoir une trêve. Force est de constater que son pari a été ratée et que les tentatives de manœuvre avec les directions traîtres n’ont pas fonctionné comme Macron l’espérait.

En termes de chiffres, la SNCF annonce entre 45% et 50% de TGV en moyenne pour le 30 et le 31 décembre et même… 35% seulement pour le 1er janvier. La paralysie continue et si les chiffres venaient à se maintenir, le mouvement pourrait même réussir à se maintenir jusqu’à la rentrée, dans un contexte où les directions syndicales ont laissé les grévistes à eux-mêmes en annonçant une prochaine date de mobilisation le 9 janvier. La grève continue et est toujours soutenue largement par la population : en cette période difficile, il faut alimenter massivement les caisses des grévistes pour que le mouvement puisse sortir victorieux.




Mots-clés

Grève décembre 2019   /    Grève   /    SNCF   /    Politique