^

Politique

Santé en lutte

500 personnes réunies à l’appel du Collectif Inter-Hôpitaux

Ce jeudi 10 octobre, plus de 500 personnes étaient réunies à la première Assemblée Générale organisée le CIH (Collectif Inter-Hôpitaux) à la Pitié Salpêtrière afin de s’organiser contre la situation catastrophique de l’hôpital et des conditions de travail des soignants.

lundi 14 octobre

La 1ère assemblée générale du Collectif Inter Hôpitaux (CIH), associé au Collectif Inter-Urgences, s’est réunie ce jeudi 10 octobre à la faculté de médecine de la Pitié-Salpêtrière. Celle-ci a été un grand succès avec plus de 500 participants répartis dans 3 amphithéâtres autour de débats très animés et riches.

Cette assemblée s’est divisée en deux temps. Dans le premier, des personnes choisies en amont ont pris la parole pour évoquer la critique situation actuelle de l’hôpital public. Le deuxième temps, a été marqué par des échanges autour des deux motions proposées sur les revendications à porter et les actions à mettre en place.

Parmi celles-ci, la participation à la manifestation organisée par le Collectif Inter-Urgences mardi 15 octobre à 14h00 Place de la République, à Paris, a été votée. Dans toutes les bouches, la priorité était d’étendre la mobilisation à tous les établissements, notamment par l’organisation d’assemblées générales dans chaque hôpital, qui permettent de mettre en place des actions comme par exemple, la suspension des réunions administratives, l’arrêt du codage T2A, etc.

Il est à rappeler que le Collectif Inter Hôpitaux a été créé en septembre 2019 après le Collectif Inter-Urgences pour soutenir le mouvement des personnels des urgences et l’étendre à l’ensemble des professionnels des hôpitaux publics ainsi que les usagers.

Une lettre ouverte adressé à Macron portant comme titre « Il faut un plan d’urgence pour sauver l’hôpital public ! a été mis en ligne, à l’initiative de 108 personnalités de la culture, des professionnels de la santé et des usagers, qui a déjà récolté plus de 23000 signatures.

C’est une démonstration de plus du large soutien que trouve cette lutte contre le rouleau compresseur du néolibéralisme qui détruit la santé publique et ses travailleurs.




Mots-clés

hôpital de la Pitié-Salpêtrière   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    secteur santé   /    Politique