^

Politique

#500signaturesPourAnasse

#500SignaturesPourAnasse. Lundi 19h, twittez pour appeler aux dons pour la campagne !

Lundi 20 décembre à 19h, Révolution Permanente appelle à un grand mouvement de solidarité sur les réseaux sociaux. Tweetons ensemble #500signaturesPourAnasse pour dénoncer les obstacles anti-démocratiques auxquels fait face la candidature d'Anasse Kazib, et appeler aux dons et au soutien !

vendredi 17 décembre 2021

A rebours de l’ensemble des candidats des classes dominantes, Anasse travaille en 3 X 8 pour un petit salaire. Son équipe de campagne, les militants de Révolution Permanente et ses soutiens sont à son image : étudiants, travailleurs, précaires, sans emploi ou retraités, aucune grande fortune ne vient alimenter les comptes de campagne de la jeune organisation. Si elle est habituée à mobiliser sa force militante et sa détermination politique, force est de constater qu’une campagne coute cher, très cher même.

Les tournées pour obtenir des signatures impliquent parfois plusieurs centaines de kilomètres en moins de deux jours. Celles et ceux qui sillonnent les routes souffrent de la montée des prix du carburant et doivent aligner près de 100 euros pour un plein. Ces tournées exigent aussi beaucoup des voitures, souvent anciennes, qui ne cessent de tomber en panne et de solliciter des réparations pour plusieurs centaines d’euros à chaque fois. A cela il faut ajouter les frais pour louer une salle, les impressions, les déplacements. Ces charges sont immenses pour une organisation qui n’existe que depuis l’été.

Même à l’extrême-gauche, la NPA et Lutte Ouvrière, installés dans le paysage électoral depuis 1974, ne sont pas confrontés à de tels défis. En effet, depuis septembre, tous les établissements bancaires ont refusé d’ouvrir un compte bancaire pour l’association de financement électoral d’Anasse Kazib. Obligés de solliciter la banque de France sur le fondement du « droit au compte », le mandataire financier d’Anasse ne dispose pour l’instant pas de la possibilité de recevoir des dons via le paiement par carte bancaire. C’est en réalité après des dizaines de refus que la banque de France a fini par contraindre un établissement à ouvrir un compte pour la campagne du candidat.

Alors que la candidature d’Anasse fait salle comble, réunit des milliers de personnes sur le territoire et suscite un enthousiasme profond, le régime dispose de nombreux ressorts pour empêcher l’irruption de figures du monde du travail et des quartiers populaires aux échéances électorales. Si la barrière des 500 parrainages constitue déjà un véritable Everest, c’est sans compter sur le boycott des banques et l’énorme charge financière que représente une campagne électorale.

Pour cette raison, nous sollicitons la solidarité militante de toutes celles et ceux qui pensent qu’Anasse doit avoir voix au chapitre à cette occasion. Toutes celles et ceux pour qui il n’y aucune raison de laisser les grandes fortunes financer leur poulain et saturer l’espace médiatique. Toutes celles et ceux qui veulent qu’Anasse et ses soutiens puissent faire entendre la voix révolutionnaire des travailleurs, de la jeunesse et des quartiers populaires.

Vous pouvez faire un don sur le site www.anassakazib2022.fr : en l’état de notre combat avec les banques, seuls deux moyens de paiement sont disponibles, chèque et virement. Lundi à 19h nous organisons un grand rendez-vous sur les réseaux-sociaux : ça serait le moment de tweeter #500signaturesPourAnasse et de solliciter des milliers de dons pour faire vivre la campagne.

Dans la foulée, à 23h, nous organisons un « space » sur Tweeter, animé par différentes figures politiques pour débattre de la séquence électorale et de la campagne d’Anasse Kazib dans ce contexte.

On vous attend nombreux, dès 19h, derrière vos écrans !




Mots-clés

#Anasse2022   /    Présidentielles 2022   /    Twitter   /    Anasse Kazib   /    Politique