^

Du Pain et des Roses

Manifestation contre les violences faites aux femmes

7000 manifestant.e.s à Toulouse ! Les cortèges féministes et Gilets Jaunes convergent

Ce 23 novembre, des milliers de femmes ont pris la rue à Toulouse, dans le cadre de la marche contre les violences faîtes aux femmes. Un millier de Gilets Jaunes les ont ensuite rejointes, au niveau d'Esquirol. Dans cette ambiance de convergence, ce sont 7000 manifestant.e.s qui ont battu.e.s le pavé !

samedi 23 novembre

Crédits photo : Révolution Permanente Toulouse

C’est devant le métro Palais de Justice que plusieurs milliers de manifestant.e.s se sont rassemblé.e.s, ce 23 novembre à Toulouse, dans le cadre de la manifestation contre les violences faîtes aux femmes. Dans une ambiance combative, le cortège s’est élancé en direction de Saint Cyprien, au son des chants féministes et de tambours. Une réussite manifeste, qui témoigne de la politisation grandissante sur les questions des violences de genres, et alors que le terrible compteur des féminicides connus affiche, en ce 23 novembre, 137 victimes.

Les cortèges féministes contre les violences faites aux femmes et Gilets Jaunes convergent en cours de manifestation

C’était une volonté commune, elle est devenu réalité dans la rue. Au niveau du quartier Esquirol, au croisement de la rue de Metz et d’Alsace-Lorraine, le cortège de l’acte 54 des Gilets Jaunes et la marche contre les violences faites aux femmes ont convergés, dans une ambiance là aussi très combative.

Ce sont 7000 personnes qui ont ensuite poursuivi la manifestation, en direction du quartier de Saint Cyprien.

Focus sur le cortège Du Pain et des Roses

Pour cette manifestation, les militant.e.s du collectif féministe révolutionnaire Du Pain et des Roses et de Révolution Permanente ont organisé.e.s un cortège aux accents internationaliste et pro-grève, en vue du 5 décembre et de ses suites. C’est ainsi que deux banderoles « Violences sexistes, violences sociales / Même combat contre le Capital » et « Contre toutes les violences faîtes aux femmes : aujourd’hui dans la rue, le 5 décembre on continue » ont encadré le cortège, au sein duquel ont fleuri de nombreuses pancartes.

Au fur et à mesure de la manifestation, le cortège Du Pain et Des Roses s’est rempli, dans une ambiance combative et déterminée.

Comme le dit Kiki, militante du collectif Du Pain et des Roses à Toulouse, « c’est une manifestation contre toutes les violences faites aux femmes ! L’islamophobie c’est une violence faite aux femmes, la précarité qui touche en premier lieu les femmes partout dans le monde aussi ! Il y a eu la jonction avec les gilets jaunes qui incarne justement ce lien entre capitalisme et patriarcat, et entre le féminisme et la lutte contre la précarité. C’est une belle démonstration de force, aujourd’hui on est des milliers dans la rue et le 5 on continue dans la grève générale aux côtés des travailleuses et des travailleurs ».

Après cette réussite manifeste, c’est la question de la préparation de la date de la grève reconductible du 5 décembre, dans la convergence, qui se pose. A ce titre, Révolution Permanente Toulouse et Communard.e.s organise, ce 30 novembre à 18h30 à la salle San Subra (métro Saint-Cyprien), une réunion publique Des Gilets Jaunes à la grève générale : S’organiser pour faire tomber Macron avec Anna Trotzky, étudiante et membre du collectif Du Pain et des Roses, Clément Allochon, cheminot gréviste du technicentre de Châtillon et Gaëtan Gracia, ouvrier et militant CGT dans la sous-traitance aéronautique. Nous invitons chaleureusement tous nos lecteurs à venir débattre avec nous !




Mots-clés

Femmes Gilets Jaunes   /    Gilets jaunes   /    Manifestation   /    Violences faites aux femmes   /    Toulouse   /    Du Pain et des Roses