^

Politique

Pas de crise pour Sanofi !

9 milliards de chiffre d’affaires au premier trimestre 2020 : Sanofi profite de la crise sanitaire !

Le climat financier de Sanofi est au beau fixe, avec un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros en début d’année. L’entreprise gère-t-elle aussi bien la santé de son portefeuille que celle de ces salariés ?

samedi 25 avril

Une santé de fer pour les actionnaires

Si le chiffre d’affaires a fait un bond de 6,9% pour Sanofi, il résulte de la constitution des stocks pour la lutte contre le Covid-19, notamment le doliprane qui a gagné 20% selon APM news.

Pourtant, ces dernières années, le géant français du big pharma a supprimé 5000 postes en 6 ans dont 2500 sur la recherche, un comble quand on sait qu’elle recherche désormais le plus rapidement le vaccin contre le virus à l’aide des 150 millions d’euros de crédit d’impôt recherche par an.

A la bourse de Paris, Sanofi fait partie des groupes les plus rentables, avec 8,4 milliards de bénéfices en 2017. C’est donc le troisième plus gros groupe mondial dans la santé.

Avec ces milliards, l’entreprise a décidé de donner quelque 100 millions d’euros pour participer à la « solidarité nationale » tandis que ces actionnaires toucheront 4 milliards d’euros.

Et pour les salariés ?

A Mourenx, des centaines de travailleurs sont exposés tous les jours à la Dépakine qui représente un danger important pour les femmes enceintes mais aussi pour l’ensemble des travailleurs.

L’usine produit des rejets toxiques dans l’atmosphère dépassant jusqu’à 190 000 fois les normes autorisées mettant en danger la santé des salariés et des riverains, lesquels ont été en grève pendant 4 mois. Sans avoir eu de réponse à leur revendication, la direction a préféré faire taire les délégués syndicaux en portant en justice Saïd Adkrim, délégué syndical CGT, accusé « d’avoir diffusé sur l’usine de Mourenx SANOFI des tracts sur les postes de travail et gêné l’activité de salarié-e-s » Une pétition a été diffusé : https://www.change.org/p/cgt-soutien-d%C3%A9l%C3%A9gu%C3%A9-syndical-central-cgt-sanofi-sa%C3%AFd-akrim?recruiter=866662321&utm_source=share_petition&utm_medium=twitter&recruited_by_id=1cca1cf0-3353-11e8-8428-050c883d4cc2

La direction de ce grand groupe de santé ne doit plus avoir le monopole des médicaments, pouvant mettre en danger les populations les plus pauvres en continuant d’enrichir ses actionnaires. C’est pourquoi nous appelons à la nationalisation sous contrôle ouvrier de l’industrie pharmaceutique pour que l’activité de ce secteur-clé pour combattre le Covid-19 profite aux malades et à la recherche plutôt qu’aux portefeuilles des actionnaires.

Crédit-photo : AFP




Mots-clés

Sanofi   /    Covid-19   /    Crise sanitaire   /    Coronavirus   /    industries pharmaceutiques   /    Politique