^

Universités

A Nanterre, la répression envers les militants continue

Alors que début janvier, deux étudiants mobilisés de l’université de Paris X Nanterre recevait par courrier un arrêté de la présidence leur interdisant l’accès au campus pendant un mois, les empêchant par la même occasion de passer leurs partiel, ils viennent d’être informé d’une convocation pour motif disciplinaire et d’une procédure visant a les exclure de l’université !

vendredi 18 janvier

On leurs reproche d’avoir, comme des centaines d’autres étudiants, participer au mouvement du printemps et a celui de décembre, participant aux assemblées générales, au blocage et aux différentes action militante organisé lors de ces mêmes AG.

A travers ces deux étudiants, c’est la dynamique de la mobilisation sociale à Nanterre qu’essaie de briser le président de l’université Jean François Ballaudé, s’inscrivant ainsi dans la ligne gouvernementale. L’utilisation de la répression pour instaurer un climat de peur ne peut être accepté, sur le campus un rassemblement est prévu lundi 21 décembre pour montrer la solidarité et la détermination des militants. Une pétition de soutien est aussi disponible.

Pour que la répression des étudiants mobilisés ne devienne pas la norme, abandon des poursuites disciplinaires contre Victor et Micka !

Un rassemblement aura lieu le 21 janvier sur la fac de Nanterre

Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook de l’UNEF-TACLE

N’hésitez pas à signer et faire tourner la pétition en soutien à Victor et Micka !




Mots-clés

Université de Nanterre   /    Université   /    Répression