^

Politique

Tout pour construire le récit

A Opéra, le cortège nassé depuis plusieurs heures !

Depuis plusieurs heures, dans l'indifférence générale des média, prompts à acter la fin du mouvement, des centaines de manifestants sont nassés par la police à la place de l'Opéra, pour empêcher les manifestants de se rejoindre.

samedi 15 décembre 2018

Crédits photos : Twitter

« La mobilisation faiblit » peut-on lire sur presque tous les fils de direct des médias consacrés à l’acte V d’aujourd’hui, annonçant« seulement » quelques milliers de manifestants. L’opération de communication semble réussie : on croirait un jour « normal » dans Paris.

Mais s’il y a ce que l’on voit, quelques images de rues effectivement désertes, il y a surtout ce que l’on ne voit pas : les cortèges bloqués, coupés en deux, les manifestants empêchés de circuler et de se réunir. Une façon de consacrer le grand récit construit par le gouvernement d’un « retour à la normale », autrement dit d’une mort annoncée du mouvement.

En réalité, à Opéra, depuis maintenant plusieurs heures, les manifestants sont nassés par la police, dans le froid, les empêchant de circuler, usant de gaz pour faire reculer les manifestant et bloquant les rues alentour de la place de l’Opéra.

Crédit photo : Simon Auffret




Mots-clés

Violences policières   /    Politique