^

Politique

Elections européennes

A Pamiers, Lutte Ouvrière présente son programme pour les européennes

Ce 4 mai, Lutte Ouvrière organisait une réunion publique à Pamiers, en Ariège. L'occasion pour Jean-Pierre Mercier de présenter les grands axes du programme de LO pour les élections européennes.

jeudi 9 mai

Ce 4 mai, à la salle l’Espalioux de Pamiers en Ariège (09), Lutte Ouvrière organisait une réunion publique, dans le cadre des élections européennes. Jean-Pierre Mercier, syndicaliste à la CGT et sur la liste de LO pour les européennes, a ainsi décliné les principaux axes de la campagne du parti d’extrême gauche.

Dans un contexte ou le mouvement des Gilets Jaunes a remis les questions sociales sur le devant de la scène, Jean-Pierre Mercier a notamment mis en avant les revendications de hausse générale des salaires et de pensions avec indexation sur l’inflation. Pour lutter contre le chômage, la revendication de l’interdiction des licenciements et la répartition du temps de travail entre toutes et tous a également été mise en avant. Des mesures corrélés à l’ouverture des livres de compte, afin que « les travailleurs puissent contrôler les comptes des entreprises et des fortunes qui sont à leur tête ».

Pour nous, le changement ne peut venir que d’en bas, des luttes collectives comme ce qu’il se passe en Algérie ou au Soudan

Autre question importante à l’ordre du jour, Jean-Pierre Mercier a mis en avant la nécessité d’une « Europe sans frontière », avançant ainsi une ligne clairement internationaliste, pour une Europe des travailleurs « avec une liberté totale de s’installer ». Une voix salutaire à l’heure ou l’on nous exhorte de choisir entre deux projets réactionnaires : le néolibéralisme globalisant ou un repli national « souverainiste ». Deux options qui se traduisent dans la pratique par une même attaque des conditions de vies des travailleurs et des populations pauvres d’Europe, à l’image des mesures antisociales prises en Italie et en Hongrie, et par des mesures toutes plus réactionnaires les unes que les autres, comme en témoigne la traque aux migrants poursuivie par Macron avec sa loi « asile et immigration », celui-ci se vantant pourtant de « progressisme ». 

« Lutte Ouvrière veut se présenter pour faire entendre le camp des travailleurs face au camp du capital. Macron et la grande bourgeoisie attaquent le monde du travail. Il faut donc que les travailleurs mettent en avant des objectifs pour défendre leurs droits » a ainsi rappelé Jean-Pierre Mercier. Rendant hommage et appelant à s’inspirer des grands mouvements en cours en Algérie et au Soudan, le porte parole cherchait alors à faire passer un message clair : La lutte des travailleurs et des peuples pour leur droits dépasse les frontières nationales.

Une ligne internationaliste et révolutionnaire claire, qui tranche avec l’ensemble des programmes des autres listes aux européennes, comme nous avons pu le voir lors du deuxième débat télévisé des européennes, ce mardi 7 mai. C’est notamment pour ces raisons, et parce qu’il est nécessaire d’avancer un programme clair et sans compromissions avec les classes dominantes, que Révolution Permanente appelle à voter pour les candidats de Lutte Ouvrière le 26 mai prochain.




Mots-clés

élections européennes   /    Lutte Ouvrière   /    Politique