^

Politique

Répression policière

A Paris, la police charge et gaze les manifestants anti-Macron le soir du 2nd tour

Alors que plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues dans toute la France pour protester contre Macron le soir de ce 2nd tour, le nouveau quinquennat s'ouvre par la répression. A Paris, un dispositif policier important à été déployé, et la police a chargé et gazé les manifestants.

dimanche 24 avril

Crédit photo : capture d’écran Civicio

Emmanuel Macron a été réélu ce soir au second tour des élections présidentielles face à Marine Le Pen avec 58% des suffrages exprimés, sur fond d’abstention record depuis 1969. Pour protester contre la politique néolibérale qu’il veut mettre en œuvre, des milliers de personnes sont descendues dans les rues à Paris et dans plusieurs villes de France comme Marseille, Toulouse ou Rennes.

A Paris, la préfecture a déployé un dispositif policier important. Des CRS encerclent la place de la République où des centaines de personnes se sont rassemblées.

Près du forum des Halles à Châtelet, la police a chargé et tirer des grenades de gaz lacrymogène contre les manifestants.

A peine réélu, Emmanuel Macron fait une nouvelle démonstration de son projet autoritaire et policier. La répression policière démontre que pour face aux attaques néolibérales à venir, le monde du travail, la jeunesse et les quartiers populaires devront construire la riposte dans la rue, par la grève et les manifestations.



Mots-clés

Présidentielles 2022   /    Répression policière   /    Paris   /    Emmanuel Macron   /    Répression   /    Politique