^

Notre classe

Aujourd’hui sur les piquets, demain matin aussi !

AG Interpro d’Aubervilliers, profs et RATP unis dans la grève !

L’AG Interpro d’Aubervilliers, dans le 93, vient de se terminer, en fin de matinée. Beaucoup de détermination, comme jeudi dernier, mais un élargissement de l’assemblée aux grévistes de la RATP, avec la volonté d’étendre la mobilisation au privé et de massifier.

mardi 10 décembre 2019

L’AG de jeudi dernier était déjà un beau succès. Mais cette fois, c’est un palier qui a été franchi avec la participation d’une trentaine de grévistes de la RATP qui sont venus renforcer l’AG Interpro, lancée à l’initiative des personnels de l’Education. Une centaine de présents, donc, au Foyer Ambroise CRoizat, où se tient l’Interpro. Dans les interventions, on fait le tour des secteurs les plus mobilisés, notamment les lycées, collèges et écoles de la ville, qui sont en lutte avec 30 à 50% de grévistes, et parfois beaucoup plus, à l’instar du Lycée Le Corbusier, bloqué. Côté RATP, c’est le gros dépôt qui concentre les débats. 800 machinistes y travaillent, dont 200 de jeunes précaires. C’est donc la question du blocage, à reconduire, du dépôt, avec des piquets interpro, qui concentre les discussions.

Le retrait du projet et la reconduction sont à la base des interventions. Mais l’ensemble des présents posent la question de la massification du mouvement, pour convaincre les collègues qui ne sont pas encore de la partie, en multipliant les tournées, et comment s’adresser également au privé, pour l’intégrer au mouvement.

L’ambiance est à la fête et à la lutte : à la fête, avec un temps fort prévu sur la ville, et à la lutte, avec plusieurs décisions qui sont prises. D’un côté, le renouvellement des blocages, le matin, du dépôt RATP, avec les grévistes, des tractages en direction du privé, que ce soit Veolia, Paprec, les bureaux d’Uber, mais aussi en direction d’autres secteurs du public comme la Poste. Saint-Gobain, en grève, hier, au niveau de la maintenance, montre que la jonction public-privé est possible !

Demain, mercredi, c’est des tournées d’établissements qui seront organisées, avec une manif 93 et la participation à la Rencontre Interpro Île-de-France de Saint-Lazare, qui sera un moment fort pour construire la coordination des secteurs en bagarre et pour que ce soit les grévistes, elles et eux-mêmes qui soient en capacité de diriger le mouvement contre Macron et sa contre-réforme.




Mots-clés

Interpro   /    93   /    RATP   /    Education   /    Notre classe