^

Notre classe

Déraillement du TGV Strasbourg-Paris

Accident TGV. 22 blessés dont un grave, le glissement de terrain seul responsable ?

Ce matin le TGV 2350 de 7h19 au départ de Strasbourg a déraillé suite à un glissement de terrain aux alentours d’Ingenheim à 7h45. Il avait à son bord 348 voyageurs. L’accident n’a heureusement fait "que" 22 blessés.

jeudi 5 mars

Crédit photo : DR

Le conducteur a été touché au thorax. Il a été héliporté. Ces jours ne sont pas en danger. Le contrôleur souffre d’un traumatisme dorsal. Un voyageur est blessé au visage. Trois des 22 blessés ont été transférés à l’hôpital de Saverne. Le bilan aurait pu être bien plus lourd puisque le choc s’est produit à grande vitesse. Heureusement la conception des rames TGV (avec bogies intercalés) lui permet dans la plupart des cas de rester debout, ce qui a limité les remous à son bord. On n’est pas passé loin de la catastrophe.

Les cheminots présents dans la rame, y compris en tant que simples voyageurs, se sont tous mobilisés pour apporter assistance aux usagers choqués et les prendre en charge.

Cet éboulement de talus semble venir des précipitations nombreuses de ces derniers jours. En pareil cas, la SNCF dépêche des agents pour contrôler la stabilité des voies et des terrains environnants. L’enquête devra déterminer si de pareilles vérifications ont eu lieu. Nul doute que les suppressions de personnel et le recours aux externalisations pour l’entretien et la surveillance du réseau ont joué leur rôle dans cet événement malheureux.

Les circulations sont désormais détournées par ligne classique (allongeant ainsi le temps de parcours). Il semble évident que l’ensemble des talus de la ligne devront faire l’objet d’une vérification de stabilité avant que les circulations ne puissent reprendre. Ceci, bien sur, après réparation des dégâts provoqués par le déraillement en lui même et la remise en état du talus écroulé.




Mots-clés

Strasbourg   /    Paris   /    SNCF   /    Notre classe