^

Notre classe

Répression

Acte XV. David, tabassé par un policier : « Je me suis réveillé dans une mare de sang »

David est un Gilet Jaune bien connu à Toulouse. Toujours armé de son sourire et de son téléphone, il réalise des vidéos en live de la mobilisation pour la page Facebook « Gilets Jaunes Toulouse ». Samedi il a été passé à tabac par les forces de répression et a posté son témoignage vidéo depuis les urgences.

David, Gilet Jaune de la première heure, a été victime d’une répression féroce au cours de l’acte XV. Peu avant 19h, il était en train de filmer la manifestation en direct pour la page Gilets Jaunes Toulouse, aux abords du métro Jean Jaurès, lorsqu’il voit un escadron de la police se mettre à courir. Il décide alors de les suivre, armé de son seul téléphone portable, ce qui, semble-t-il, a particulièrement déplu à l’un des policiers.

Il a pris mon portable et l’a violemment jeté au sol, je lui ai demandé son matricule et là il m’a tabassé

Des témoins et plusieurs vidéos montrent que David s’est pris de multiples coups de matraques et coups de bouclier. A tel point qu’il s’effondre au sol et reste inconscient une quinzaine de secondes.

« Je me suis réveillé la tête à terre, dans une mare de sang » explique-t-il.

Dans la soirée qui suit les faits, David se rend aux urgences, où il livre un témoignage vidéo éloquent. Son crâne est ouvert en deux endroits, sur plusieurs centimètres, et a nécessité la pose d’agrafes. « Heureusement qu’il y avait les street médics », témoigne-t-il.

David fait partie de ces nombreuses victimes de la répression, particulièrement féroce à Toulouse ce samedi, avec de nombreuses charges contre des manifestants isolés. Dans sa vidéo, il a une pensée pour celles et ceux qui, comme lui, ont subi la violence policière qui s’abat sur la mobilisation des Gilets Jaunes depuis plusieurs mois : « Ça aurait pu être beaucoup plus grave, je pense à ceux qui ont perdu une main, qui ont été éborgnés… »

Le témoignage de David a été filmé aux urgences de Purpan, à Toulouse, où il a croisé beaucoup d’autres manifestants blessés par la police. L’un deux, matraqué à la tête, témoigne également dans la vidéo. Le personnel soignant de l’hôpital avait confié il y a plusieurs semaines que les services d’urgence sont saturés chaque samedi soir, après les manifestations.

Le témoignage vidéo de David

Pour dénoncer ce déchaînement de violence de la part des forces de répression, David a décidé de saisir l’IGPN. « Il faut vraiment que ça s’arrête, ça va trop loin. » Les coups qu’il a reçus n’ont en rien entamé sa détermination.

Justice pour David et toutes les autres victimes de la répression !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    impunité policière   /    Manifestation   /    Toulouse   /    Répression   /    Notre classe