^

Politique

"La CGT doit être aux côtés de ceux qui se battent pour briser les chaines"

Action CFDT. En "désaccord" avec la confédération, la CGT RATP Flandre soutient les grévistes

Suite à la dénonciation par la direction de la CGT de l'action CFDT, la CGT RATP Flandre a déclaré dans un communiqué être en "désaccord" avec la position de la confédération. La section de Flandre préfère rejoindre "les camarades de la CGT Sanofi pour qui "la CGT doit être aux côtés de ceux qui se battent pour briser les chaines, pas ceux qui négocient leur poids". Nous relayons leur communiqué, qui a reçu le soutien des sections CGT RATP Bus des dépôts d'Aubervilliers, Ivry, Vitry, Thiais, Pavillons-sous-Bois, Paris Belliard, Croix-Nivert, MRB Bord-de-Marne, Pleyel et Saint-Denis.

samedi 18 janvier

Communiqué suite à l’action au siège de la CFDT

La CGT RATP Flandre apporte tout son soutien aux grévistes qui ont manifesté pacifiquement ce vendredi au siège de la CFDT pour montrer leur mécontentement face à Laurent Berger. La direction de la CFDT n’a pas son mot à dire concernant cette grève que nous menons depuis le 5 décembre sans son soutien alors que nous refusions toute trêve. Laurent Berger ne nous représente pas et n’a pas à parler au nom des grévistes, d’autant plus que la CFDT ne représente rien à la RATP, moteur de cette grève contre la réforme des retraites.

Nous condamnons également les propos d’Emmanuel Macron et des directions syndicales qui criminalisent l’action au siège de la CFDT, en premier lieu Laurent Berger et Laurent Escure de l’UNSA, qui dénoncent des violences inventées de toutes pièces. La violence c’est celle de la CFDT qui appelle la police pour sortir des grévistes de son siège syndical, une véritable honte. Nous exprimons également notre désaccord avec le communiqué de la confédération CGT qui « ne cautionne pas ce type d’action », et rejoignons nos camarades de la CGT Sanofi pour qui « La CGT doit être aux côtés de ceux qui se battent pour briser les chaînes, pas ceux qui négocient leur poids », de même que Benjamin Amar, de la CGT 94, qui a dénoncé les propos de Laurent Berger. La violence c’est celle du gouvernement qui matraque les grévistes et veut nous condamner à des retraites de misère.

La CGT RATP Flandre soutient toutes les actions qui participent à amplifier le rapport de force contre le gouvernement et à refuser toute négociation avec ceux qui veulent sacrifier notre avenir et celui de nos enfants. C’est pourquoi sur le dépôt de bus Flandre les grévistes ont voté la reconduction de la grève jusqu’au vendredi 24 janvier, journée noire, et que la CGT RATP Flandre soutiendra toutes les actions à venir pour dénoncer ce gouvernement et son bras droit Laurent Berger.

Berrahal Ahmed
Secrétaire de la section Flandre
18/01/2020
Avec le soutien des sections CGT RATP Bus d’Aubervilliers, Ivry, Vitry, Thiais, Pavillons-sous-Bois, Paris Belliard, Croix-Nivert, MRB Bord-de-Marne, Pleyel et Saint-Denis.


Les grévistes du dépôt de bus de Flandre ont par ailleurs voté la reconduction de la grève jusqu’au 24 janvier et ont souhaité adresser un message à l’ensemble des grévistes, pour les encourager à rester mobilisés jusqu’au retrait de la réforme. En cette semaine décisive et à l’approche de la présentation du projet de loi en conseil des ministres, ils restent déterminés et vous invitent à les soutenir sur leur piquet mercredi 22 janvier à partir de 7h. L’occasion de préparer la grosse journée du 24 janvier avec les soutiens, et de recevoir le chèque de solidarité de la caisse de grève d’Infocom-CGT.

.

Soutenir les grévistes du dépôt RATP Flandre




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    CFDT   /    CGT   /    RATP   /    Politique