^

Politique

#JusticePourSteve

Affaire Steve. Nouveau témoignage : « On entendait quelqu’un crier qu’il avait vu une personne se noyer »

Un nouveau témoignage direct de la noyade de Steve le 21 juin 2019 à la Fête de la Musique de Nantes a été révélé ce jeudi, livré par un homme également tombé dans la Loire suite à la charge de la police ce soir là.

samedi 28 septembre

Crédit Photo : LOIC VENANCE/AFP

« Que fait la police ? » C’est ce qui est inscrit sur ce mur en hommage à Steve Maia Caniço, noyé dans la Loire suite à l’intervention violente des forces de répression le soir de la Fête de la Musique à Nantes. Pendant plus de cinq semaines tout le monde demandait « Où est Steve ? ».

C’est seulement après que son cadavre ait été retrouvé dans la Loire que les procureurs nantais ont ouvert une enquête pour homicide involontaire. De même que l’IGPN qui a fini par déclarer qu’il n’y a pas de « lien entre l’intervention des forces de police et la disparition de Steve ». Malgré tout, les faits sont probants : sur les quais où 33 grenades lacrymogènes avaient été lancées, 7 personnes ont été repoussées par la police jusqu’au bord de la Loire. Parmi eux se trouvait Steve.

Par ailleurs la couverture médiatique de l’affaire a été importante. Car, suite au mouvement des Gilets Jaunes, la dénonciation des violences policières a pris un caractère radical. Steve n’était plus seulement une victime de plus, mais une victime de trop. Contre cela, et pour pouvoir se justifier et se déresponsabiliser de la mort de Steve, les discours de Castaner ou des syndicats policiers ont été massivement relayés par les médias, tandis que les 6 autres personnes tombées dans la Loire ce soir là restaient ignorées par les grands médias. Et ce n’est qu’en septembre que l’un d’eux a enfin pu témoigner devant la caméra de l’équipe de Complément d’Enquête pour France 2 : « On entendait quelqu’un crier qu’il avait vu une personne se noyer ». Cela exprime une fois de plus que les médias sont à la solde du gouvernement et de ses intérêts.

Face à eux, nous continuerons à demander Justice pour Steve et pour tous les autres, et combattre la politique répressive du gouvernement Macron qui s’est normalisée contre les Gilets Jaunes.




Mots-clés

Justice Pour Steve   /    Police   /    #JusticeDeClasse   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique