^

Notre classe

Air France KLM

Air France : "Une entreprise en faillite" à cause de la grève, vraiment ? Des bénéfices records en 2018

"Une entreprise en faillite", c’est le discours dans la plupart des médias traditionnels en 2018 qui ont accusé la grève, finalement tous les chiffres sont au vert…

jeudi 21 février

Lors de la grève à Air France en 2018, la presse traditionnelle prenait un malin plaisir à diaboliser la grève : entendre parler “de crash”, “de faillite” s’était normalisé dans tous les médias. Face aux chiffres records, le discours a du changer : la grève aurait malgré tout plombé les bénéfices du groupe. Pourtant cette grève est partie au début de l’année 2018 pour réclamer des hausses de salaires car si le chiffre d’affaire du groupe est aussi élevé, les travailleurs estimaient à raison que cela était dû avant tout à leur effort et à leur exploitation au quotidien.

Il est injuste de voir une nouvelle fois les actionnaires profiter du travail et des efforts des autres, surtout lorsque l’on voit que malgré la lutte des travailleurs, les résultats du groupe sont bien loin de la catastrophe annoncée dans tous les médias traditionnels. Ces derniers ont donc du adapter leur discours tout en continuant d’incriminer la grève de 2018. Pourtant le problème des salaires n’a pas été résolu et la grève pourrait faire son retour en 2019. Sur fond de gilets jaunes qui dénoncent le coût de la vie, le renfort du mouvement ouvrier aérien serait le bienvenu, la journée du 5 Février ayant servi en ce sens a créer une convergence entre les gilets jaunes et le mouvement ouvrier. C’est pourquoi la journée de grève nationale appelée par l’intersyndicale le 16 Mars peut pousser une nouvelle fois dans ce sens : se battre ensemble contre le coût de la vie pendant que les actionnaires s’engraissent sur notre dos.




Mots-clés

Grève   /    Air France   /    Notre classe