^

Notre classe

Restructuration, corruption, suppressions d'emplois

Airbus : le revers de la médaille

"Derrière les bons chiffres, le malaise Airbus" titrait récemment Challenges. En effet, l'annonce des résultats du groupe le 22 février, que les actionnaires ont bien accueilli, contraste avec le ressenti des salariés. Plan Gemini de suppressions d'emplois, plainte pour corruption par le gouvernement autrichien, enquête sur le même thème par la FPO britannique, départ de dirigeants... Le "malaise Airbus" va-t-il se poursuivre ? Nous analysons aujourd'hui les dessous de la corruption à Airbus. Camille Pons

vendredi 24 février 2017

Les récentes accusations de corruption

Le 16 février, le ministère de la Défense autrichien a annoncé vouloir porter plainte contre Airbus pour fraude et corruption, à propos d’une vente d’avions de combat en 2003, à l’époque par le groupe EADS. Cette vente est soupçonnée d’avoir fait l’objet de pots-de-vin depuis plusieurs années déjà et le gouvernement autrichien réclame le remboursement de plusieurs centaines de millions d’euros. En parallèle, une autre enquête pour corruption est en cours depuis cet été 2016, « sur des soupçons de fraude, pots-de-vin et corruption », par le Serious Fraud Office (SFO) britannique. Un peu avant l’été, Médiapart révélait qu’Airbus avait versé 12 milliards d’Euros au premier ministre du Kazakhstan, pour "l’encourager" à acheter des hélicoptères, en 2010. Des soupçons se sont aussi faits jour par rapport à des ventes à la Chine, la Turquie, l’Arabie Saoudite...

Des licenciements malgré un carnet de commandes plein

Ces quelques exemples montrent ce qui se cache derrière les énormes carnets de commandes d’avions.

Cela peut même paraître surprenant à première vue. En effet, le problème principal en ce moment est d’avantage d’arriver à livrer les avions commandés (d’où les augmentations de cadences) qu’à augmenter le carnet de commandes.

Le secteur aéronautique connait actuellement un cycle où la demande d’avions est forte, notamment parce que le trafic passager aérien mondial est en augmentation. Cela est dû d’abord au prix des billets plus "accessibles", d’une part parce que le baril de pétrole est relativement bas et, d’autre part, parce que les compagnies aériennes ont restructuré et pressurisé leurs salariés pour réduire leurs coûts. Dans les années 2000, l’augmentation du trafic passager a pu être encouragée par un nombre plus grands de personnes pouvant voyager en avion dans les pays dit "émergents".

Néanmoins, les prévisions de l’institut IATA (International Air Transport Association) quant à l’augmentation du trafic passagers d’ici aux années 2030 paraissent peu crédibles.




Mots-clés

Métallurgie   /    Airbus   /    Licenciement(s)   /    Précarité   /    Patrons-voyous   /    Notre classe