^

Monde

Politique de Bolsonaro

Amazonie : la déforestation en hausse en 2020

Selon l'Institut National de Recherche Spatiale (INPE), la déforestation de la forêt amazonienne a atteint 1 654 km² en juillet 2020. En tout ce sont 4 731 km² de la forêt qui ont été déboisés depuis janvier, un chiffre en hausse par rapport à l'année dernière. La situation est extrêmement préoccupante et la politique de Bolsonaro a des conséquences meurtrières pour la forêt.

mardi 11 août

 Crédit photo : Victor MORIYAMA / GREENPEACE / AFP 

En juillet 2020, la déforestation de la forêt amazonienne a atteint 1 654 km² sur le territoire brésilien, un chiffre qui n’atteint pas le record de juillet 2019, qui s’élevait alors à 2 255 km² - mais qui reste tout de même élevé. Le nombre de kilomètres de forêt déboisés entre janvier et juillet 2020 est en hausse comparé à l’année dernière. Ce sont 4 731 km² de forêt qui ont été rasés contre 4 701 km² l’année dernière. Malgré tout, le vice-président Hamilton Mourão tente de se servir de la baisse de juillet pour prouver une supposée efficacité du gouvernement Bolsonaro, alors même qu’il est impossible de dissimuler leur gestion catastrophique de l’Amazonie.

En effet, comme le rappelle le magazine Sciences et Avenir, en 2019, lors de la première année de gouvernance du président d’extrême-droite, la déforestation a augmenté de 85%. Un chiffre effarant, qui illustre une politique basée sur l’exploitation de l’Amazonie par l’agrobusiness et les exploitations minières, le tout avec la complicité du gouvernement brésilien. Celui-ci, à travers des mesures telles que la baisse des sanctions sur les déforestations, ou encore l’incitation au développement des industries minières et agro-alimentaire, jette en pâture un écosystème que l’on sait très important pour l’environnement à l’échelle planétaire. On se souvient également des incendies volontaires survenus en 2019 ; notamment le 10 août lors d’une « journée du feu », un évènement criminel orchestré par des propriétaires terriens partisans de Bolsonaro.

Jair Bolsonaro, à travers sa politique de destruction de l’Amazonie qui vise à l’exploitation au maximum des terres et des ressources naturelles au détriment de l’environnement et des populations locales, démontre l’indéniable incompatibilité du capitalisme avec la préservation de l’environnement. Face à la crise écologique et sanitaire auxquelles nous sommes confrontés, le renversement du système capitaliste est plus que jamais nécessaire. Il est illusoire d’attendre des solutions de la part des propres responsables de ces catastrophes, l’exploitation et l’oppression des individus et de la Terre étant intrinsèques au capitalisme. Ainsi, la lutte contre le réchauffement climatique doit s’inscrire dans une lutte révolutionnaire.




Mots-clés

Amazonie   /    Jair Bolsonaro   /    environnement   /    Ecologie   /    Brésil   /    Monde